La Réunion : un logement social sur cinq serait indécent, selon la confédération nationale du logement

écouter (5min)

La confédération nationale du logement adresse un courrier aux ministres des Outre-mer et du Logement pour dénoncer, en particulier, ces logements sociaux neufs sur l'Ile de La Réunion, qui tombent en désuétude. 

Article rédigé par
Serge Massau - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
20% des logements seraient indécents sur l'Ile de La Réunion, selon la confédaration nationale du logement. Les représentants locaux et nationaux de la CNL interpellent l'Etat.  (HERMIONE RAZAFINARIVO / REUNION LA 1ERE)

 La Confédération nationale du logement veut alerter l’Etat en adressant un courrier aux ministres des outre-mer et du Logement pour dénoncer, ces logements sociaux neufs qui tombent en désuétude, quelques années seulement après avoir été livrés : un logement social sur cinq serait indécent.  

Exemple, avec la résidence Flacourt, à Sainte-Marie. Où malgré une condamnation du bailleur en justice, la situation n’a pas évolué pour les habitants. Le reportage d’Hermione Razafinarive, de Réunion La 1ère.           

Déforestation de l'Amazonie à l'origine des algues sargasses ?

Les algues sargasses, qui s’échouent régulièrement sur les plages des Antilles, pourraient trouver leur origine dans la déforestation de l’Amazonie. C’est une hypothèse de travail "très sérieuse", selon les scientifiques embarqués depuis près de deux ans sur la goélette Tara, pour la mission Microbiome.  

Lors de leur passage au large de l’Amazonie, les scientifiques du CNRS ont tenté de comprendre l’origine de la prolifération des algues sargasses. Olivier Lancien, de Guadeloupe La 1ère.  

Polynésie : arrivée de l'électricité en continu sur l'atoll de Raraka

C’est un jour vraiment historique pour les 80 habitants de l’atoll de Raraka, situé dans l’archipel des Tuamotu, en plein océan Pacifique. Jusqu’à présent, les habitants disposaient d’un peu d’électricité grâce à des panneaux solaires ou des groupes électrogènes individuels. Depuis une semaine, et l’arrivée d’une centrale électrique, Raraka dispose du courant en continu. Yvonnick Tapi, le maire de l’atoll de Raraka, au micro de Mélissa Chongue de Polynésie La 1ère.   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.