Cet article date de plus de dix ans.

Rossignol investit en France

écouter (5min)
Rossignol maintenant tiré de ses difficultés investit 10 millions d'euros, pour moitié en France et pour moitié dans son usine de Catalogne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 

Maintenant tiré de ses difficultés Rossignol recommence à investirLe fabricant savoyard de skis va investir 10 millions d'euros dans son usine de Sallanches où est fabriqué le haut de gamme et dans son usine de Catalogne qui produit le reste. Une annonce faite un an après la décision de rapatrier en Savoie la production de 60 000 paires de ski juniors qui était jusque là sous traitées à un fabricant de TaïwanPour Bruno Cercley le PDG de Rossignol, cette investissement est la suite logique de la relocalisation de la production ...BOB 1'La crise de la dette suite et  pas finL'oeil du cyclone se rapproche maintenant de l'Allemagne, la première puissance économique de la zone euro. Berlin cherchait à placer 6 milliards d'euros de dette aujourd'hui et elle n'a trouvé preneur que pour 3 milliards et demi. Signe que la défiance des investisseurs ne porte pas sur des pays en plus ou moins grande difficulté mais sur l'euro lui même. Il semblerait que les marchés fassent pression pour favoriser l'émission d'euros obligations c'est à dire une mutualisation des dettes ou pour que la BCE intervienne massivement et non pas à reculons comme aujourd'hui. La Commission européenne tente de reprendre la mainBruxelles a présenté aujourd'hui un projet qui consiste à permettre l'émission de ces fameuses euro obligations à condition que les autorités européennes puissent contrôler de façon plus étroite et plus efficace les finances des Etats. Alors qu'à ce jour les sanctions prévues par Maastricht en cas de non respect des critères n'ont jamais été appliquées par cette même commission. C'est une des demandes de l'Allemagne qui estime qu'il devrait y avoir des sanctions automatiques, ce qui éviterait les discussions et les marchandages.L'avertissement général de Standard and Poors à toute la zone euroL'agence a averti aujourd'hui que les notes de la dette des pays de la zone euro pourraient être revues en baisse en cas de récession économique l'an prochain. Standard and Poors explique que la crise de confiance accroit ce risque de récession alors que les taux continuent à augmenter sur les dettes souveraines et que les banques continuent à réduire leurs bilans. Elle dit espérer que la BCE et les gouvernements vont mieux coordonner les politiques économiques dans la zone euro et trouver une solution.Malgré la crise et le franc fort les exportations horlogères suisses n’ont jamais oui jamais été aussi élevées. En octobre les ventes de montres suisses ont augmenté de presque 19 %. Sans surprise comme pour beaucoup d'autres produits de luxe ce sont les marchés asiatiques qui tirent les ventes. Mais il n'y a pas qu'en Asie que les prix ne sont pas un obstacle. C'est aussi le cas en France. Les ventes sont reparties à la hausse dans l'hexagone avec une hausse de presque 6 %.A Genève pour France Info, Laurent MossuBOB 49"Les énergies renouvelables sont presque rentablesC'est ce qui ressort du rapport de l'Agence internationale de l'Energie qui demande toutefois aux Etats de ne pas cesser leur soutien pour que le développement continue. D'autant que les défis sont importants souligne l'agence, entre le réchauffement climatique, la volatilité des prix de l'énergie et l'accident nucléaire de Fukushima. Le recours croissant aux énergies renouvelables a entrainé une baisse des couts et aujourd'hui l'éolien et la biomasse sont devenus concurrentiels dans des pays comme le Brésil ou la nouvelle zélande et le seront sous peu dans l'Union européenne. L'Agence demande aussi aux gouvernement de veiller à ce qu'il n'y ait pas de bulle spéculative sur les énergies renouvelables.Le fabricant savoyard de skis va investir 10 millions d'euros dans son usine de Sallanches où est fabriqué le haut de gamme et dans son usine de Catalogne qui produit le reste. Une annonce faite un an après la décision de rapatrier en Savoie la production de 60 000 paires de ski juniors qui était jusque là sous traitées à un fabricant de TaïwanPour Bruno Cercley le PDG de Rossignol, cette investissement est la suite logique de la relocalisation de la production ...BOB 1'

Le fabricant savoyard de skis va investir 10 millions d'euros dans son usine de Sallanches où est fabriqué le haut de gamme et dans son usine de Catalogne qui produit le reste. Une annonce faite un an après la décision de rapatrier en Savoie la production de 60 000 paires de ski juniors qui était jusque là sous traitées à un fabricant de Taïwan

Pour Bruno Cercley le PDG de Rossignol, cet investissement est la suite logique de la relocalisation de la production ...

La crise de la dette suite et  pas fin
L'oeil du cyclone se rapproche maintenant de l'Allemagne, la première puissance économique de la zone euro. Berlin cherchait à placer 6 milliards d'euros de dette aujourd'hui et elle n'a trouvé preneur que pour 3 milliards et demi. Signe que la défiance des investisseurs ne porte pas sur des pays en plus ou moins grande difficulté mais sur l'euro lui même. Il semblerait que les marchés fassent pression pour favoriser l'émission d'euros obligations c'est à dire une mutualisation des dettes ou pour que la BCE intervienne massivement et non pas à reculons comme aujourd'hui. 

 

La Commission européenne tente de reprendre la main

Bruxelles a présenté aujourd'hui un projet qui consiste à permettre l'émission de ces fameuses euro obligations à condition que les autorités européennes puissent contrôler de façon plus étroite et plus efficace les finances des Etats. Alors qu'à ce jour les sanctions prévues par Maastricht en cas de non respect des critères n'ont jamais été appliquées par cette même commission. C'est une des demandes de l'Allemagne qui estime qu'il devrait y avoir des sanctions automatiques, ce qui éviterait les discussions et les marchandages.

L'avertissement général de Standard and Poors à toute la zone euro

L'agence a averti aujourd'hui que les notes de la dette des pays de la zone euro pourraient être revues en baisse en cas de récession économique l'an prochain. Standard and Poors explique que la crise de confiance accroit ce risque de récession alors que les taux continuent à augmenter sur les dettes souveraines et que les banques continuent à réduire leurs bilans. Elle dit espérer que la BCE et les gouvernements vont mieux coordonner les politiques économiques dans la zone euro et trouver une solution.

Malgré la crise et le franc fort les exportations horlogères suisses n’ont jamais oui jamais été aussi élevées.  

En octobre les ventes de montres suisses ont augmenté de presque 19 %. Sans surprise comme pour beaucoup d'autres produits de luxe ce sont les marchés asiatiques qui tirent les ventes. Mais il n'y a pas qu'en Asie que les prix ne sont pas un obstacle. C'est aussi le cas en France. Les ventes sont reparties à la hausse dans l'hexagone avec une hausse de presque 6 %.
A Genève pour France Info, Laurent Mossu

...

Les énergies renouvelables sont presque rentables

C'est ce qui ressort du rapport de l'Agence internationale de l'Energie qui demande toutefois aux Etats de ne pas cesser leur soutien pour que le développement continue. D'autant que les défis sont importants souligne l'agence, entre le réchauffement climatique, la volatilité des prix de l'énergie et l'accident nucléaire de Fukushima. Le recours croissant aux énergies renouvelables a entrainé une baisse des couts et aujourd'hui l'éolien et la biomasse sont devenus concurrentiels dans des pays comme le Brésil ou la nouvelle zélande et le seront sous peu dans l'Union européenne. L'Agence demande aussi aux gouvernement de veiller à ce qu'il n'y ait pas de bulle spéculative sur les énergies renouvelables.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.