Cet article date de plus de neuf ans.

Présidence du Medef : Pierre Gattaz marque un point

écouter (5min)
Le président de la société Radiall a obtenu le soutien de l'Union des Industries de la Métallurgie.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Ce n'est pas rien
car c'est la plus puissante des fédérations patronales. Pierre Gattaz a donc été préféré aux 5 autres candidats qui
briguent la succession de Laurence Parisot. Geoffroy Roux de Bezieux, Patrick
Bernasconi, Thibault Lanxade, Hervé Lambel et, surtout, Frédéric Saint-Geours,
qui n'est autre que le président de l'Union des Industries de la Métallurgie. Ce
dernier va donc se retirer de la course. Comment Pierre Gattaz a-t-il fait la
différence? Comment a-t-il supplanté son grand rival Frédéric Saint-Geour,
que certains voyaient déjà à la tête du Medef? L'analyse de Bernard Vivier, spécialiste des relations sociales à
l'Institut supérieur du travail.

5 candidats vont
désormais se disputer la présidence du Medef. Le choix définitif doit être fait par les 560
électeurs de l'assemblée générale de l'organisation à la majorité des deux
tiers. L'élection aura lieu le 3 juillet.

Le géant américain
de l'informatique IBM pourrait supprimer plus d'un millier d'emplois en France.

Entre 1200 et 1400
postes sur deux ans, soit 14% environ des effectifs d'IBM en France. C'est ce
qu'affirment deux syndicats alors que la direction doit dévoiler un plan la
semaine prochaine lors d'un comité central d'entreprise. Un plan de restructuration
avait déjà été mené en 2005.

Faut-il mettre fin
aux tarifs réglementés du gaz?

C'est ce que
préconise l'Autorité de la concurrence dans un avis rendu aujourd'hui. Elle
estime que les tarifs réglementés du gaz faussent le bon fonctionnement du
marché. 6 ans après la libéralisation du secteur de l'énergie, 90% des français
restent en effet clients chez GDF Suez. Conséquence : les 7 fournisseurs
alternatifs de gaz naturel n'arrivent pas à se développer, alors que certaines
de leurs offres pour les particuliers sont 
moins chères que celle de l'opérateur historique. Jusqu'à 15% affirme
l'Autorité de la concurrence. Un avis qui ravit bien évidemment Fabien Choné,
président de l'association qui
représente les fournisseurs alternatifs. Il dénonce au passage le double
discours du gouvernement sur le sujet.

Fabien Choné,
président de l'Anode. Pas question de toucher aux tarifs réglementés du gaz
pour les particuliers répond ce soir le gouvernement. Pour les entreprises, en
revanche, la réponse du ministère de l'énergie est plus évasive.

Moins de paperasse
pour les TPE.

Désormais, les Très Petites Entreprises (TPE) , celles qui comptent moins de 10 salariés, n'auront plus à publier
leur compte. C'est l'une des mesures du choc de simplification annoncé par le
gouvernement. Elle va concerner 1 million 400 mille petites structures. Cedric
Moretau dirige une start-up avec quatre salariés.

Les petites et
moyennes entreprises, elles, vont continuer à publier leur compte, mais de
façon plus simplifié.

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.