Le journal de l'éco, France info

Pacte de responsabilité : quelles seront les contreparties en matière d'emploi?

Le ministre du Redressement productif vient de placer la barre très haut.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Lors de ces vœux à
la presse, il a demandé aux chefs d'entreprise de créer deux millions d'emplois
d'ici 2017, en échange des allégements de charges promis par François Hollande.
Son argument est le suivant : 640.000 nouveaux actifs vont entrer sur le marché
du travail dans les cinq prochaines années. Donc, si l'on veut
ramener le taux de chômage à 7% (comme en Allemagne), ce
n'est pas un million d'emploi qu'il faut créer comme le propose le Medef, mais
deux fois plus. Si le raisonnement
est juste, l'objectif sera difficilement atteignable explique Eric Heyer de
l'Observatoire français des conjonctures économiques. Du moins si le gouvernement
s'en tient aux 10 milliards d'allégements de cotisations supplémentaires
annoncés par François Hollande.

Créer deux millions
d'emplois en cinq ans, impossible avec dix milliards d'euros d'allégements de
charges dit Eric Heyer de l'OFCE. Pour arriver à
atteindre cet objectif, il faudra que d'autres paramètres entrent en ligne de
compte estime de son côté Jean Marc Daniel, économiste à l'institut de l'entreprise.

Rappelons que le
Medef avait proposé de créer un million d'emplois en 5 ans à condition d'obtenir
une baisse de charges de 100 milliards d'euros.

63.000 entreprises
ont fait faillite en 2013.

C'est presque
autant qu'en 2009, au plus fort de la crise, selon le cabinet Altares qui
publie ces chiffres. Les faillites de 2013, qui ont progressé de 3% sur un an, ont concerné un grand nombre de TPE et PME. 2/3 des entreprises placées en
redressement ou liquidées  dernier
employaient moins de deux salariés.

Le marché
automobile européen va-t-il enfin rebondir?

C'est ce
qu'espèrent les constructeurs après une année 2013 particulièrement morose. L'an
dernier, 11,8 millions voitures neuves ont été vendues dans les pays de
l'Union. Ce qui est le plus mauvais résultat de ces 18 dernières années. Seul
réconfort : la baisse des immatriculations a tendance à décroitre. Elle n'a été
que de 1,7% en 2013 après une chute de plus de 8% en 2012. Et les ventes sont
reparties à la hausse au quatrième trimestre. Une situation qui laisse
entrevoir une possible sortie de crise affirme le spécialiste automobile
Flavien Neuvy.

Les ventes de
Renault ont progressé de plus de 4% l'an dernier dans l'Union européenne, grâce
aux bons résultats de sa filiale Dacia. PSA voit en revanche ses
immatriculations chuter de 8,5%.

Chez Véolia
environnement, on sait décidément tout faire.

Le groupe français
vient de remporter un appel d'offres britannique pour détruire 150 tonnes de
produits chimiques en provenance de Syrie. Ce contrat, dont le montant n'a pas
été précisé, fait suite à l'engagement de Londres fin 2013 de participer au
désarmement chimique du régime de Bachar Al Assad.

 

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)