Cet article date de plus de dix ans.

Mars investit en Alsace

écouter (5min)
Alors que gonfle la polémique sur la désindustrialisation de la France, le groupe Mars investit 45 millions d'euros en Alsace.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 3 min.
Franceinfo (Franceinfo)

 Cet investissement vise à augmenter la production de l'usine qui fabrique 90 %
des bonbons M&Ms en Europe et une bonne part des barres chocolatées Mars.
Le groupe est implanté en Alsace depuis 1974 et il emploie mille deux cents
personnes dans la région.

Pour cet investissement il hésitait entre son usine
polonaise et son site alsacien qui l'a finalement emporté
. Cet investissement
va augmenter la production de 10 000 tonnes par an. Mais il a aussi un objectif
de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

 Thierry Gaillard le PDG de Mars Chocolat France

 

 

Après la BNPParibas et la Société générale c'est maintenant le Crédit
agricole qui supprime des emplois

 La banque verte va supprimer 2 350 postes dont 850 en France . Principalement dans sa branche banque d'investissement. Mais la
filiale crédit à la consommation sera également touchée. 600 suppressions de
postes sont prévues dans cette activité. La direction a indiqué aux syndicats
qu'un plan de départs volontaires allait être ouvert pour limiter les
licenciements.

En revanche Airbus embauche  

Au moins 4 000 personnes l'an prochain selon le directeur général. Et pour
moitié sur les sites français c'est à dire surtout Toulouse. 40 % de ces
embauches concernent des ingénieurs qui seront affectés à l'A350 qui monte en
puissance.

PSA prévoit des pertes pour cette année

Philippe Varin le PDG du groupe estime que dans la branche automobile,  les pertes du second semestre seront
supérieures aux 405 millions d'euros de bénéfices engrangés au cours des six
premiers mois de l'année. Et que donc cette branche affichera des pertes
opérationnelles pour 2011. Ce que le PDG explique par la chute des marchés,
chute brutale en Espagne. C'est le troisième avertissement que lance PSA depuis
le début de l'année. Le constructeur s'attend à une nouvelle baisse du marché
l'an prochain.

 La vingtième Victoire des autodidactes a été remise ce soir

 Ce prix créé par le
Harvard Business School Club de France et piloté par le cabinet Mazars vise à
récompenser des chefs d'entreprise qui n'ont pas fait d'études au delà du bac. Mais
qui font réussir leurs entreprises. Plus d'une centaine de patrons ont ainsi
été distingués depuis vingt ans. Cette année le lauréat s'appelle Lucien
Georgelin
. Cet ancien agriculteur a fondé il y a trente ans un groupe
agroalimentaire qui réalise aujourd'hui 20 millions d'euros de chiffre
d'affaires et emploie plus de 100 personnes.

Les concurrents de GDF Suez ne désarment pas  

Leur association étudie comment contrer la décision du gouvernement de
limiter la hausse des prix du gaz
à 4,4 % au premier janvier prochain. Décision
prise à la suite de l'annulation par le conseil d'Etat du gel des tarifs. Ces
petits opérateurs jugent cette hausse illégale et intenable pour eux. Pour les
opérateurs alternatifs le fait que cette hausse ne concerne que les
particuliers et pas les professionnels constitue une illégalité de traitement
et donc est illégale.

 La huitième ème conférence de l'OMC ouvre demain à Genève

 Sur fond d'enlisement des discussions sur le cycle de Doha et de crise de
la dette en Europe. Au menu de la réunion l'entrée de la Russie à
l'Organisation mondiale du commerce, les derniers obstacles ayant été levés.
Mais on va aussi aborder le sujet des marchés publics

L'Allemand Bayer garantit les emplois jusqu'en 2015  

Le groupe chimique allemand a signé un accord dans lequel il garantit les
emplois de ses 24 500 salariés jusqu'en 2015 . Et il exclut tout licenciement
d'ici là. En fait c'est un accord de 2009 qui a été reconduit. La direction explique
qu'elle veut des emplois durables et la sauvegarde de la compétitivité alors
que des changements s'annoncent à cause de la crise. En octobre, Daimler avait
signé ce même type d'accord garantissant l'emploi de ses 130 000 salariés
jusqu'en 2016.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.