Cet article date de plus de dix ans.

Les intérêts d'Areva visés au Niger

L'un des deux attentats commis ce matin au Niger a touché un site minier du groupe nucléaire français. Celui d'Arlit dans le nord du pays où sept salariés ont déjà été enlevés en 2010 par Al Qaida au Maghreb islamique. Quatre sont toujours aux mains de leurs ravisseurs.
Article rédigé par franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Franceinfo (Franceinfo)

Cette fois, c'est une voiture piégée qui a explosé sur le site,
faisant un mort et quatorze blessés. Un coup dur pour Areva qui est présent depuis
plus de 40 ans au Niger. L'an dernier, 3600 tonnes d'uranium sont sortis de la
mine d'Arlit, soit un tiers de sa production mondiale. Areva qui continue
d'investir au Niger puisque dans deux ans, elle va démarrer l'exploitation
d'une mine géante à Imouraren. Une mine capable de produire 5000 tonnes
d'uranium par an sur une durée de 30 ans. Pour le groupe, il s'agit d'une
activité stratégique comme le rappelle Francis Perrin, président de la revue spécialisée
Stratégies et politiques énergétique.

L'actu éco, c'est
aussi l'engagement de François Hollande sur le chômage une nouvelle fois mis en doute.

Cette fois par
l'Unedic, l'organisme chargé d'indemniser les chômeurs. Selon lui, la courbe ne
va pas s'inverser d'ici la fin de l'année. Il s'attend au contraire à ce que le
nombre de demandeurs d'emplois inscrits en catégorie A, c'est à dire sans
aucune activité, continue d'augmenter. Et ce, jusqu'en 2014. L'Unedic estime que
son déficit annuel pourrait atteindre 5 milliards 600 millions d'euros à la fin
de l'année prochaine.

L'Assurance chômage
qui reconnait aussi que le système d'indemnisation des chômeurs est beaucoup
trop complexe.

Tout le monde s'y
perd, les allocataires comme les agents de Pôle emploi. Voilà ce que dit l'Unedic
dans un rapport dont les grandes lignes ont été dévoilées ce soir. L'organisme
prône une réforme du système. Principale priorité selon lui : revoir
l'indemnisation des demandeurs d'emploi qui ont recours à des petits boulots
pour améliorer leur quotidien. Isabelle Raymond

Dans le reste de
l'actualité, près de 5000 entreprises ont fait faillite en avril.

Un chiffre en
augmentation de 10% par rapport à il y a un an. Selon l'assureur Crédit Coface,
le nombre de défaillances devrait progresser de 2% sur l'ensemble de l'année

  1. Les PME et les sociétés de taille intermédiaire sont les plus touchées.

Le japonais Ricoh
va supprimer 338 postes en France.

C'est ce que la
direction vient d'annoncer aux syndicats. Ricoh, premier
fabricant mondial de produits bureautiques, 
emploie 2500 salariés en France. 13% des effectifs seraient donc
concernés par ce projet de réorganisation d'ici à l'automne 2014. Le groupe,
confronté  à une baisse très forte des
prix et des marges, veut restaurer sa compétitivité. 200 à 250 postes
auraient déjà disparus depuis 2010 affirment les syndicats.

L'actu éco, c'est
aussi ce nouveau sursis pour Virgin Megastore.

Après le
désistement du principal candidat à la reprise de l'enseigne, le tribunal de
commerce de Paris a repoussé au 10 juin l'examen des offres. A l'heure
actuelle, seuls 12 magasins sur 26 pourraient faire l'objet d'un rachat.

Pas question de
grignoter par petit morceaux le repos dominical.

Réponse du ministre
du travail aux députés socialistes qui lui demandaient d'assouplir la législation sur
l'ouverture des magasins le dimanche. Selon Michel Sapin, la situation est
extrêmement complexe et la droite l'a rendue encore plus complexe.

Et puis Yahoo continue d'acheter des
start-up.

Après
Tumbler pour 1,1 milliards de dollars, le géant américain de l'internet vient de
mettre la main sur PlayerScale, une jeune entreprise californienne. Cette
plateforme de permet de gérer les paiements de joueurs en ligne et gérer des
discussions instantanées.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.