Le journal de l'éco, France info

Les impôts locaux augmentent-ils encore cette année?

Propriétaires et locataires vont bientôt recevoir leur avis de taxe foncière et de taxe d'habitation dans leur boite aux lettres.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Après 5 années de forte hausse, ils
devraient relativement souffler cette année. A 6 mois des élections municipales,
les élus n'ont pas voulu accroitre la pression fiscale. Résultat : la hausse des impôts
locaux ne sera en moyenne que de 0,1% affirme l'Observatoire annuel du Forum
pour la gestion des villes dans sa dernière étude.

Une faible hausse mais de fortes
disparités entre les villes.

A Paris, la taxe d'habitation
moyenne est de 462 euros alors qu'elle s'élève à un peu plus de 1000 euros à
Montpellier, à Nantes ou à Caen... et même 1200 euros à Rennes. Les écarts sont
tout aussi importants sur le foncier bâti. Il faut dire que depuis 2007, les
ménages ont vu les impôts locaux fortement augmenter. Plus de 3% par an en
moyenne sur cette période.

Relance : des impôts qui pourraient
encore flamber en 2018.

Oui, avec la réforme des valeurs
locatives. Le gouvernement vient de lancer une grande consultation à ce sujet. Les
valeurs locatives, qui servent de base aux calculs de la taxe foncière et de la
taxe d'habitation, n'ont pas été revues depuis plus de 30 ans. Le premier
ministre souhaite donc tout remettre à plat. Explications de Frédéric Douet,
professeur à l'Université de Bourgogne et auteur du "Précis de droit fiscal pour la
famille" (Lexis Nexis).

Frédéric Douet, professeur à
l'Université de Bourgogne et  Cette réforme des valeurs locatives n'entrera pas en vigueur
avant 2018.

La Cour des comptes
critique l'organisation du travail chez EDF.

Dans une note
dévoilée aujourd'hui, les Sages de la rue Cambon appellent à mieux contrôler et
à améliorer la productivité des salariés d'EDF et de ses filiales RTE et ERDF. Selon
la Cour des comptes, les salariés du groupe EDF travaillent moins que la durée
légale. 1548 heures par an au lieu des 1607 prévues par le droit du travail. Cela
représente une soixantaine d'heures en moins. L'écart s'élève à une centaine
d'heures pour les salariés de RTE, le réseau de transport d'électricité. Autre
critique : le régime
des heures supplémentaires, jugé exorbitant au regard du droit commun.

L'actualité éco,
c'est aussi Numéricable qui pourrait entrer en bourse.

L'opération
pourrait avoir lieu dans les semaines à venir selon plusieurs médias. Numéricable,
numéro un français du câble, revendique 1,6 millions abonnés pour le
très haut débit et ses bouquets de chaines de télévision. Après des rumeurs de
rapprochement avec SFR ou Bouygues télécom, c'est donc l'introduction en bourse
qui serait envisagée. D'autant que les investisseurs ont beaucoup d'appétit en
ce moment pour les actifs liés au câble. Guillaume Plassard, managing director à la banque d'investissement Bryan Garnier.

La valeur de Numéricable pourrait s'élever à 6 milliards d'euros.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)