Le journal de l'éco, France info

"La France n'a pas d'intérêt économique au Mali".

C'est ce que François Hollande a affirmé hier. Paris a-t-il dit ne défend aucun calcul économique ou politique en intervenant au Mali.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

C'est à la fois vrai et faux. Vrai
car selon les dernières données du Quai d'Orsay, le Mali n'est que le 87ème
client de la France. Et la France est peu présente au Mali. On dénombre une
cinquantaine de filiales et sociétés à capitaux français, implantées
majoritairement à Bamako, dans le sud du pays. En revanche, si le
Mali tombait aux mains de groupes islamistes armés, les risques de
déstabilisation des pays voisins seraient énormes. Or, les intérêts économiques
de la France au Niger et en Mauritanie sont très importants souligne Pierre
Boilley, directeur du Centre d'études des mondes africains.

 

Airbus perd sa place de numéro un mondial au profit de Boeing.

L'an dernier,
l'avionneur européen a livré 588 appareils contre 601 pour son concurrent
américain. Voilà pour la course à l'échalote. Mais l'essentiel n'est pas là. Sur
le fond, Airbus a dépassé ses objectifs, malgré les problèmes de micro fissure
détectés sur les ailes de l'A380. Et surtout, son carnet de commandes est plein
pour les 8 ans à venir.

Airbus qui d'ailleurs
a apporté son soutien à Boeing.

Boeing dont tous
les appareils Dreamliner ont été cloués au sol aujourd'hui, partout dans le
monde. Décision prise après une série d'incidents dont le dernier en date
touche la batterie. Il y aura bien sur des répercussions économiques pour les
entreprises qui fournissent Boeing. On sait par exemple que le français Thalès
fabrique l'alimentation électrique des Dreamliner. Loïc Tribot
Laspierre, délégué général du centre d'études et de prospectives stratégiques.

PSA a présenté les
mesures de son plan d'accompagnement.

Mesures qui
concernent les 8000 suppressions de poste prévus à Rennes et Aulnay. La
direction propose l'équivalent de deux ans de salaire pour tous ceux qui
quitteront le groupe. Cela représente 45.000 euros  pour un opérateur qui a 20 ans d'ancienneté. Il y a également
des aides à la mobilité. Un ouvrier d'Aulnay en couple avec deux enfants
reclassé à Poissy touchera 40.000 euros. Du moins s'il déménage à plus de 50 kilomètres. La direction a
bon espoir de signer un accord avec les syndicats d'ici un mois.

Les ventes de
l'enseigne Carrefour se redressent.

Le groupe de
distribution français, numéro deux mondial, annonce un chiffre d'affaire de 86
milliard d'euros en 2012, en hausse de 1%. La bonne nouvelle, c'est que les
ventes en France ont limité leur recul au quatrième trimestre. Mais tout n'est pas
gagné affirme Olivier Dauvers, spécialiste de la distribution.

De son côté, le
groupe Leclerc a réalisé un chiffre d'affaire de 43,7 milliards d'euros l'an
dernier en hausse de 7,5%. Le distributeur
anticipe une nouvelle hausse en 2013, malgré la crise de la consommation.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)