Le journal de l'éco, France info

La BCE ne serait pas concernée par les projets de réforme voulus par Paris-Berlin et Rome

Le Plan solaire méditerranéen, la lutte contre la fraude fiscale, la réforme souhaitée par Paris-Berlin-Rome. Présenté aujourd'hui par Patrick Lelong.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)
Bientôt de l’énergie solaire

et éolienne aux services de l’Europe, de l’Afrique du Nord et du Moyen Orient.

Le Plan solaire
méditerranéen, un projet très ambitieux,
a fait l’objet  aujourd’hui de la
signature d’un accord industriel à Bruxelles. Ce projet a pour objectif de transporter
les énergies solaires éoliennes 
produites dans les pays du Maghreb et du Moyen Orient vers l’Europe. Un
programme qui devrait satisfaire 15% de la demande européenne à horizon 2050.
L’Allemagne qui a tourné le dos au nucléaire est particulièrement intéressée.
Tout comme la France qui veut diversifier ses sources d’énergie. Avec à la
clef, une réduction des émissions de  gaz
à effets de serre.

**La lutte contre la

Fraude fiscale s’intensifie. Avec des résultats en hausse**

On estime la fraude fiscale à
environ 20 à 26 milliards d’euros chaque année. Le cru 2010 du recouvrement
d’impôts et de pénalités est un bon cru, selon Valérie Pécresse ministre du
budget.

**Paris, Berlin et Rome

se disent prêts à réformer les traités européens, projet de réforme qui ne
concernerait pas la BCE**

On le sait, la zone euro est
en pleine crise avec une gouvernance en berne…Réformer les traités européens
seraient salutaire comme l’explique Frédéric Rolin, professeur de droit public
à l’université de Paris Nanterre

 **L’immobilier

résidentiel ancien à Paris et en Ile de France, maintenant. Avec la note
mensuelle de conjonctures des Notaires de France. Pour Paris et l’Ile de
France, un nombre de vente en baisse
**

Oui de l’ordre de 9% sur une
année. Avec des prix qui restent orientés à la hausse comme l’explique
Christian Lefebvre, président de la Chambre des notaires de Paris

**Du rififi  chez Olympus avec les scandales à répétition

qui secouent la marque nippone**

Michael Woodford, l’ancien
patron d’Olympus  demande à tous les
membres du Conseil d’administration 
d’Olympus de démissionner en raison des scandales financiers qui ont
terni l’image de la marque. En particulier, 
l’achat à un prix exorbitant entre 2006 et 2008 de la société
britannique d’instruments chirurgicaux Gyrus sur fond de camouflages de pertes
financières. Une affaire à suivre d’autant que Michael Woodford  assistera demain au conseil d’administration
d’Olympus dont il reste administrateur.

**Toujours au Japon. On termine par la

téléphonie avec les velléités de Sony**

Sony annonce sa volonté de prendre 15% des parts de marchés de la
téléphonie mobile en France. Rappelons que Sony est la seule marque qui maîtrise
l’ensemble des catégories de produits – contenants et contenus-, non seulement
en matière d’images (on pense à ses téléviseurs),  mais aussi avec ses studios de cinéma  et ses maisons de disques

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)