Le journal de l'éco, France info

La banque centrale européenne sort l'artillerie lourde, comme on s'y attendait

Deux ans après le début de la crise de confiance dans la zone euro, la BCE change de braquet.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Désormais, la Banque centrale européenne pourra
racheter de la dette publique de pays en difficulté. Cette fois, de façon
illimitée. Il s'agit d'obligations à court terme, 1 à 3 ans maximum. L'objectif est simple : faire baisser les
taux d'emprunt des pays de la zone euro qui n'arrivent plus à se financer comme
l'Espagne ou l'Italie. Reste une question : la banque centrale européenne a-t-elle franchit un cap par rapport à
son rôle historique? Réponse de
l'économiste Jean-Paul Pollin, professeur d'économie à l'université d'Orléans.

Le FESF, qui rappelons-le, est le Fonds de secours mis en
place par la zone euro pour aider les pays en difficulté. Et signe que l'attente était forte,
les marchés exultent ce soir.

A Paris, le CAC 40 bondit de plus de
3%. La bourse de Madrid clôture en hausse de 4,9%, celle de Francfort grimpe de
2,9%.

Alors, accalmie sur
la crise de la dette, mais les perspectives restent sombres pour la croissance.

L'OCDE a révisé à
la baisse ses prévisions pour la quasi-totalité des pays du G7. Etats-Unis,
Allemagne, Royaume-Uni, Italie, Canada et bien sûr la France. Cette année, la
croissance de l'économie française ne devrait pas dépasser 0,1% au lieu de 0,3.
De quoi compliquer un peu plus la préparation du budget 2013, qui sera dévoilé
fin septembre.

 

A propos du budget,
on apprend ce soir que le gouvernement pourrait rogner sur certaines recettes

Selon le Figaro, le
projet de taxation  à 75% des revenus
supérieurs à 1 millions d'euro par an sera moins lourd que prévu. La taxe ne
concernera pas le foyer fiscal mais les individus. En clair, pour être
concerné, un couple devra gagner 2 millions d'euros au moins. En outre, la taxe
ne s'appliquera qu'aux revenus du travail, pas du capital. De quoi rassurer les
entrepreneurs qui craignaient d'être ponctionnés lorsqu'ils cèdent leurs
entreprises.

Un petit bol d'air
pour les salariés

Les entreprises
françaises prévoient d'augmenter les salaires l'an prochain. De l'ordre de 2,9%
selon une enquête du cabinet AON Hewitt. C'est moins qu'avant la crise de 2008,
mais c'est un petit peu plus qu'en 2012. Les augmentations générales devraient se situer autour de
1,4%.

Liquidation
judiciaire pour Plysorol

Elle a été
prononcée par le tribunal de commerce de Lisieux. La fermeture de l'ex leader du contreplaqué va
entrainer la disparition de 277 emplois en France.

Les panneaux
solaires chinois sont-ils vendus en dessous de leur prix de production?

La commission
européenne vient de lancer une enquête après la plainte déposée par une
vingtaine d'entreprises européennes. Elles accusent Pékin
de subventionner les fabricants chinois de panneaux solaires pour résister au
ralentissement de la consommation mondiale. Résultats : les chinois détiennent
80% du marché européen contre 63% il y a seulement trois ans.

L'enquête va durer
15 mois. En cas de dumping avéré, Bruxelles pourrait prendre des mesures
restrictives pendant 5 ans.

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)