Le journal de l'éco, France info

L'Assurance chômage va un peu moins mal que prévu

Contrairement à toute attente, le déficit de l'Assurance chômage a légèrement diminué.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

En mai
dernier, l'Unedic anticipait un trou de 4,8 milliards d'euros pour
la fin de l'année. Finalement, c'est 200 millions d'euros de moins. L'organisme dit s'attendre à un fort ralentissement du nombre de
chômeurs au second semestre grâce à une reprise de l'activité. Une bonne
nouvelle qu'il faut pourtant relativiser. Sur l'ensemble de l'année 2013, l'Unedic table sur une hausse de 168.000
chômeurs sans aucune activité. Hausse qui devrait se poursuivre l'an prochain. Jean François
Pillard, le président de l'Unedic, au micro de Florent Guyotat.

Les partenaires
sociaux qui vont engager à la fin de l'année des négociations pour redéfinir
les règles d'indemnisation des chômeurs. Les discussions s'annoncent âpres. D'autant
que le projet de budget 2014 impose à l'Unedic de réaliser 300 millions
d'économies l'an prochain.

Budget serré pour
l'Assurance chômage, budget très serré, aussi, pour la Sécurité Sociale.

La ministre de la
santé exige près de 4 milliards d'économies d'ici la fin de l'année prochaine. Objectif
: ramener le déficit de la Sécurité Sociale sous la barre des 13 milliards
contre 16,2 milliards cette année. C'est la branche maladie qui va être
principalement mise à contribution avec des économies sur les dépenses de santé
et des hôpitaux.

840.000 français
supplémentaires imposés cette année.

Une semaine après
l'estimation choc avancée par le quotidien l'Opinion, Bercy communique enfin le
chiffre officiel. Selon le ministère du Budget, 840.000 ménages supplémentaires
payent cette année l'impôt sur le revenu par rapport à l'an dernier. Bien
moins, donc, que la fourchette de 1,2 millions à 1,6 millions calculée par le
journal.

Un centre de
recherche pour la sidérurgie lorraine.

Annonce de François
Hollande à l'occasion de son déplacement à Florange en Moselle, près de 6 mois
après l'arrêt des haut-fourneaux. Ce centre de recherche public,  installé sur le site d'Arcelor Mittal, permettra
de travailler sur l'acier du futur. Il sera doté de 20 millions à 50 millions
d'euros. Est ce pertinent?
La réponse d'Eric Gaudelier, professeur à Polytechnique et auteur de l'ouvrage " Usinor-Arcelor, du local au global ".

Après Sephora,
Castorama et Leroy Merlin condamnés à leur tour en justice pour non respect de
la loi.

Les deux enseignes
de bricolage ne pourront plus ouvrir 
certains de leurs magasins franciliens le jour du seigneur. En cas de non
respect, elles devront verser une amende de 120.000 euros par magasins et par
dimanche. Cette décision fait suite à la plainte déposée par une autre enseigne
de bricolage, Bricorama, qui s'estimait lésée après avoir été elle même
contrainte de fermer une trentaine de magasins l'an dernier.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)