Le journal de l'éco, France info

Comment l'Espagne peut sauver ses banques

Paris prépare sa future banque publique d'investissement pour les entreprises pendant que Madrid essaye de sauver ses banques

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

L'Espagne cherche
toujours comment sauver ses banques sans se mettre sous la coupe des bailleurs
de fonds

Pour le moment,
Madrid gagne du temps en disant attendre les résultats de l'audit des banques
du pays qu'elle a commandé à deux cabinets indépendants, Roland Berger et
Olivier Wyman. Ils doivent remettre leurs conclusions dans quinze jours. Les
estimations actuelles indiquent que les actifs problématiques des banques se
montent à 184 milliards d'euros, soit 60 % de leur porte feuille. Pendant ce
temps-là, l'Allemagne et l'Union européenne planchent aussi sur les moyens à
mettre en œuvre pour sauver les banques espagnoles. Pour Berlin, il n'y a
qu'une solution : l'Espagne doit faire appel à l'Europe. Bruxelles joue le coup
d'après en préparant un plan pour que, lors de la prochaine crise, les banques
puissent se sauver elles mêmes sans faire appel aux contribuables. Mais dans
l'urgence il n'y a pas trente six solutions pour Jérôme Creel économiste
chercheur à l'OFCE et professeur à l'ESCP Europe, qui rappelle que la Suède s'est
déjà sortie de ce type de situation

 La zone euro évite
la récession

 Selon les chiffres
publiés aujourd'hui par Eurostat, le produit intérieur brut de la zone euro a
stagné au premier trimestre. Et ce après avoir enregistré une baisse de 0,3 %
au dernier trimestre de 2011. Techniquement donc la récession est évitée.

 

Le gouvernement lance son projet de banques des entreprises  

Pierre Moscovici a présenté aujourd'hui la future banque d'investissement promise par le président de la République pendant sa campagne. Elle sera opérationnelle l'an prochain et vise à financer les entreprises notamment petites et moyennes mais aussi les entreprises sociales et solidaires. Enfin elle simplifiera les procédures  qui sont actuellement éclatées entre plusieurs structures

 

Un nouveau commissaire au grand emprunt  

Le gouvernement a choisi Louis Gallois  l'ancien PDG d'EADS pour remplacer René Ricol. Charge à lui de gérer les 8 milliards d'euros qui restent des 35 milliards consacrés aux investissements d'avenir.

 

Goodyear Amiens abandonne son projet de licenciements  

La direction de l'entreprise l'a confirmé aujourd'hui. Après l'annulation par les tribunaux de plusieurs plans de restructuration, elle jette l'éponge. Pour réduire les effectifs, elle va faire mettre en place un plan de départs volontaires. Et elle s'est engagée auprès des syndicats à maintenir l'activité pneus de tourisme qu'elle voulait fermer. Ce qui aurait conduit à la suppression de 817 des 1 300 emplois du site d'Amiens.

 

Une commande américaine pour Airbus  

La société de location d'avions Air Lease Corporation lui a confirmé sa commande de 36 exemplaires de l'A320 Néo pour un montant de presque 3 milliards et demi de dollars. A cela s'ajoutent 14 options. L'A320 Néo équipé d'un moteur qui consomme moins de carburant ne sera mis en service qu'en 2015.

Un gros contrat chinois pour Bouygues

Le groupe de BTP va construire une première partie d'un pont routier qui doit à terme relier Hong Kong à l'ile de Macao. Ce tronçon de moins de dix kilomètres représente un contrat de 1 milliard 250 millions d'euros, dont la moitié pour Bouygues qui s'est associé à un groupe chinois.

 Un contrat indien pour JC Decaux  

Le groupe français d'affichage va installer ou moderniser 400 abris bus publicitaires dans la ville de New Delhi qui compte 16 millions d'habitants. Le contrat a été signé pour une durée de 20 ans et il est reconductible pour cinq ans.

 

Les Français bien
placés dans le classement des plus grosses fortunes d'Europe
 

Selon ce classement annuel publié par le magazine suisse Bilan, c'est le
fondateur d'Ikea qui est en tête avec une fortune estimée à 37 milliards et
demi de dollars. Il est suivi du fondateur du groupe textile espagnol Zara et
de la famille germano-néerlandaise propriétaire des magasins C&A. Le magazine
relève que trois Français figurent parmi les six premiers : la famille Mulliez
qui contrôle le groupe Auchan et qui est domiciliée en Suisse, Bernard Arnault
le PDG de LVMH et Liliane Bettencourt, l'héritière de L'Oréal.

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)