Le #info2230, France info

Sur Twitter, l’extrême droite invente de faux incidents après la victoire de l’Algérie

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie d'Erwann Gaucher.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Capture d'écran)

Sur Twitter dimanche soir le   était à l’honneur et pas seulement pour célébrer cette célébrer la joie des Algériens pour cette première victoire en Coupe du Monde après 32 ans de disette. Non, sur les réseaux sociaux certains ont essayé de faire croire à des débordements qui n’ont en fait pas eu lieu.

A Grenoble ou Roubaix par exemple la nuit a bel et bien été agitée et des incidents ont été à déplorer. Mais ce ne sont pas forcément ces photos là que l’on voyait sur les réseaux sociaux hier soir.  Selon certains, des voitures auraient été incendiées par des Algériens dans le quartier de la Duchère à Lyon, avant que les flammes ne se propagent à l’église Notre-Dame-de-la-Sauvegarde. C’est ce qu’ont twitté plusieurs profils proches de Génération identitaire ou de Français de souche. 

Sauf que, sauf que… Comme l’a souligné un élu local lyonnais sur Twitter  l’église est intact et la photo date de 2006

Même chose avec une impressionnante photo de voiture en flamme, soit disant prise hier soir après les manifestations de joies des supporters algériens. Une photo que l’on retrouve sur le site de nos confères du Point dans un article datant de 2009… 

Pourtant, certains montages étaient carrément grossiers, comme celui où l’on montrait les Champs Elysées totalement envahies par la foule. Une foule prise en photo pour le réveillon, puisqu’on voit encore les décorations de Noël sur la photo datant soi-disant d’hier soir ! 

Moralité : ce n'est pas parce que ca été retweeté 250 fois que c’est vrai. 

 

Nicolas Sarkozy : et si la reconquête passait par Facebook ?

Nicolas Sarkozy veut réinventer l’UMP grâce aux réseaux sociaux. C’est le Journal du Dimanche qui l’affirmait hier : “Il veut un nouveau parti avec un fonctionnement décentralisé, une ouverture à la société civile et aux réseaux sociaux. “J’ai un million d’amis sur Facebook, je compte bien m’en servir ” aurait même précisé l’ancien président.

Si Nicolas Sarkozy n’était pas un président aussi à l’aise que Barak Obama sur les réseaux sociaux, il a mis Facebook au coeur de sa communication depuis qu’il a quitté l’Elysée.

Sa page Facebook, où il compte en effet presque un million de fans, est devenu son lieu d’expression privilégié depuis mai 2012.Quand il est mis en examen, c’est uniquement sur Facebook qu’il réagit publiquement.

 Lorsque le Conseil Constitutionnel rejette ses comptes de Campagne, c’est sur sa page Facebook qu’il lance le Sarkothon. 

Ce ne serait donc pas forcément étonnant qu’il veuille aussi s’appuyer sur Facebook pour préparer son retour à l’UMP. Et puis comme ajoutent certains journalistes, Nicolas Sarkozy apprécierait d’autant plus Facebook que c’est gratuit, pas comme Bygmalion. Mais ça ce sont les mauvaises langues...

 

(© Capture d'écran)