Le #info2230, France info

Le coup du lapin pour les fakes de Facebook

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie d'Erwann Gaucher, journaliste et consultant "nouveaux médias". A la Une ce soir,  le coup du lapin pour les fakes de Facebook.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(©)

Et de la mauvaise surprise pour certains joueurs qui pensé avoir décroché le graal en se procurant GTA5 avant la sortie officielle mardi. Du coup, ils n'ont pas pu résister au plaisir de poster des vidéos de leurs premières parties sur Facebook, Instagram ou Vine. Mais comme , "Microsoft punit ceux qui jouent avant l'heure" en supprimant leur compte Xbox Live. Perdant ainsi le droit de jouer au jeu chèrement acquis.
Game over.

Le web social s'est posé beaucoup de questions sur la page Facebook en soutien au bijoutier niçois

C'est LA polémique du week-end et de ce lundi sur les réseaux. La page Facebook de soutien au bijoutier de Nice, mis en examen pour homicide volontaire, a recueilli plus de 1.6 millions de like, de " j'aime " en quelques jours.  Une mobilisation inédite en France, d'où le scepticisme de certains observateurs.

Très vite, sur Twitter, beaucoup se sont montrés soupçonneux sur le succès de la page. Ces fans ne seraient-il pas bidons, achetés par paquets de 1.000 à l'étranger auprès d'entreprises spécialisés dans le gonflage artificielle des pages Facebook ?

Une hypothèse qui semblait confirmée lorsqu'on passait la fameuse page Facebook à la moulinette d'un site spécialisé dans l'analyse du réseau social, SocialBakers. Sauf que... après 48 heures à voir twitter se déchirer sur le sujet, les premiers éléments de réponse solides sont arrivés aujourd'hui.

Thomas Guenoux de l'entreprise KRDS spécialisée dans le marketing sur Facebook a lui aussi plongé dans les chiffres astronomiques de cette page. Et sa conclusion a mis à mal la théorie du complot. Selon lui, 96% des fans de la page de soutien au bijoutier sont bien basés en France. Il ne s'agirait pas de faux fans achetés à l'étranger.

Un peu plus tard cet l'après-midi,, l'un des patrons de SocialBakers, répondait lui sur twitter aussi aux questions, en expliquant que : " Quand une page passe de 0 à un million de fans en quelques heures, cela génère des quantités inhabituelle de données à traiter pour les outils d'analyse comme le nôtre ".

Et d'ajouter : " Juste pour être très clair : nous n'avons aucun moyen de déterminer si les fans d'une page Facebook sont faux. Il n'y a aucun moyen technique de le savoir, et seul Facebook peut vérifier ".

C'est l'une des leçons de cette polémique. Seul Facebook sait vraiment ce qui se passe sur Facebook, et il est risqué de crier au complot trop vite en interprétant hâtivement les données du réseau social.

Cette page Facebook a engendré un autre phénomène

Beaucoup d'internautes en ont profité pour du ménage parmi leurs amis. A l'image de , vous avez en effet été nombreux à vérifier qui de vos amis avaient liké cette page. Et à les bannir, parfois, de votre réseau.

Enfin forcément, comme tout phénomène sur les réseaux sociaux, la page a eu aussi sa parodie. Lancée aujourd'hui et intitulé " Soutien au Lapin qui a tué un chasseur ", elle a déjà récolté plus de 82.000 likes. De quoi faire un peu retomber la pression sur les réseaux après 48 heures à se déchirer sur le sujet.

 

Si vous voulez dormir gratuitement en Australie, il va falloir vous mettre à la photo

A Sydney, en Australie, l'hôtel 1888 a été conçu avec le style vintage des photos Instagram. Et du coup, vous pourrez y dormir gratuitement si plus de 10.000 abonnés sur le réseau social. A condition de ne pas venir avec eux bien sûr.

(©)