Cet article date de plus de huit ans.

En France, il est interdit d'envoyer un mail pro après 18 heures... Ou presque

écouter
Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie de Pierre Chausse. Au menu ce vendredi : les médias anglo-saxons caricaturent les Français, l'activité des députés sur Twitter passée au crible, une campagne de sensibilisation réussie et un Tumblr pour rire. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
  (©)

En France, on ne peut plus consulter ou envoyer de mails professionnels après 18 heures. C'est la loi qui l'interdirait et cela concernerait plus d'un million d'employés selon plusieurs médias anglo-saxons parmi lesquels le Guardian , qui a ouvert le bal, suivi de Mashable, de la BBC ou encore The Independent . Le site Engadget titre même son article sur le sujet de la façon suivante : "Pas de mails de travail après 18 heures s'il vous plaît, nous sommes Français ". Des confrères qui sont allés un peu vite en besogne et ont oublié quelques fondamentaux du journalisme. Explications.

Le 1er avril dernier, et ce n'est pas une blague, patronat et syndicats ont signé après plusieurs mois de négociations un accord instaurant une "obligation de déconnexion des outils de communication à distance" dans le secteur de l'ingénierie, de l'informatique et du conseil. Un texte qui concerne non pas un million, première erreur, mais seulement 250.000 cadres travaillant au forfait jours... Ces salariés ont pour particularité "d'avoir un emploi du temps très flexible, et ne sont pas soumis aux 35 heures ni à la durée maximale de travail quotidien. Ils ont au contraire tendance à avoir des journées bien plus longues ", nous dit Slate.fr.

Autre écueil, il n'est nullement question d'une interdiction de consulter sa messagerie passé une certaine heure. Non, ce que dit précisément cet accord, c'est que : "[L'employeur] s'assurera des dispositions nécessaires afin que le salarié ait la possibilité de se déconnecter. " Concrètement, cela veut dire qu'on ne pourra pas reprocher à un salarié de ne pas avoir consulté ses mails sur son temps de repos. Et c'est tout, n'en déplaise à nos détracteurs à l'étranger.

> Lire aussi : La légende de l'interdiction des courriels professionnels après 18 heures.

Un député sur Twitter, ça ressemble à quoi ?

C'est la question posée par les agences Augure et Digital Maniak qui ont réalisé une étude, dans laquelle ils ont analysé l'activité de nos parlementaires. Il en ressort un certain nombre de points forts, mis en évidence par LeFigaro.fr. On apprend, sans surprise, que les députés sont nombreux à être sur Twitter (408 sur 577) mais, également que les écolos y sont sur-représentés puisque 82 % des députés EELV ont un compte, contre seulement 55 % des députés UMP par exemple. Ou encore que les élus sont le plus actifs les lundis et les mardis. Une constatation logique puisque ces jours correspondent à ceux où leur activité parlementaire est la plus forte, avec les réunions de groupe et les questions d'actualité au gouvernement.

Partager ses souvenirs pour lutter contre Alzheimer

La Fondation pour la recherche médicale lance une campagne destinée à accélérer la recherche sur la maladie d'Alzheimer. Cette campagne comprend notamment un site : i-remember.fr, sur lequel tous les internautes sont invités à déposer, jusqu'au 21 septembre, une photo accompagnée du récit d'un souvenir. Quelques milliers ont déjà été mis en ligne et sont consultables. Ce site a une particularité : s'il n'est pas nourri régulièrement, il disparaîtra petit à petit.

Pour rappel, il y a 860.000 Français touchés par la maladie d'Alzheimer et 225.000 nouveaux malades chaque année.

Sosies de merde

Un des jeux préférés des internautes, c'est de trouver des ressemblances entre leurs amis ou leurs collègues de travail avec des personnalités connues. Un Tumblr consacre cette passion : sosiesdemerde.tumblr.com. Deux exemples parmi beaucoup d'autres :

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.