Le #info2230, France info

Coupe du Monde : la recette du match parfait sur les réseaux

Une journée sur les réseaux sociaux, en compagnie d'Erwann Gaucher.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
(© Capture d'écran)

 La finale de la Coupe du monde va-t-elle battre le record du Superbowl qui reste l’événement  sportif le plus commenté avec 25 millions de tweets sur un seul match ? Réponse le 13 juillet. En attendant, nous allons vous dévoiler la recette pour un faire un le match parfait sur les réseaux sociaux.

Pour commencer, prenez deux grands pays. Pas forcément grands par leur palmarès, mais par le nombre d’habitants et donc de gens connectés. Un match Angleterre-Italie, c’est plus  7 millions de tweets envoyés en 90 minutes, contre à peine 4 millions pour le match France-Honduras. 

Mais ça ne suffit pas...

Pour bien faire, il vous faut aussi une petite polémique d’arbitrage. Les arbitres des matches Brésil-Croatie ou Mexique-Cameroun peuvent témoigner, eux dont la prestation a été très moquée sur mes réseaux sociaux depuis quelques jours.

Et si jamais votre arbitre ne siffle pas une faute imaginaire ou un penalty discutable, mettez donc une petite pincée d’arbitrage vidéo, ça relève tout de suite la sauce comme on a pu le voir hier soir pendant le match des Bleus.

Avec tout ça, n’oubliez pas une action spectaculaire, un but sorti de nulle part, un peu comme celui du néerlandais Robin Van Persie. Sa reprise de la tête en plein vol face à l’Espagne a fait de lui un héros de Twitter, Facebook ou Vine. Le Hollandais volant comme on l’appelle maintenant fait désormais figure de Superman sur les réseaux sociaux.

 

Et le dernier ingrédient…

C’est là que tout va se jouer dans votre recette Julien. Le dernier ingrédient, la petite épice qui change tout, c’est bien sûr la mauvaise foi du supporter adverse.

L’avantage, sur les réseaux c’est que vous avez l’embarras du choix. On vous conseille tout particulièrement de suivre sur Twitter. Si l’Italie gagne cette année, elle n’y sera pas pour rien après avoir chambré et défié à peu près tous les autres pays à elle seule… 

 

Quand les sujets du bac fuient sur les réseaux sociaux

C’était la grande affaire du jour, pensez donc : ce matin, plusieurs sujets du bac ont été publiés sur Twitter. De quoi déclencher une enquête de la gendarmerie et interpeller le ministre Benoît Hamon…

Bon, pas de quoi faire trembler l’Education Nationale quand même. A 8h19, soit 20 minutes après le début des épreuves, une étudiante a bel bien Twitter les sujets de philo du Bac L et ES. Mais elle a été rapidement été repérée par un représentant du Ministère de l’Education qui lui a rappelé que ce genre de choses pouvait lui coûter cher et lui a conseillé de retirer très vite ses tweets, ce qu’elle a fait avant de fermer son compte.

Bref, comme dirait Shakespeare, beaucoup de bruit pour rien…

 

(© Capture d'écran)