Cet article date de plus de huit ans.

Habitat et Humanisme lance un appel d'aide aux propriétaires

écouter (10min)
Ce mardi 26 novembre, Habitat et Humanisme lance un appel pour que les logements vacants soient occupés. L'association demande aux propriétaires d'être solidaires. Les explications du Père Bernard Devert, président fondateur de ce mouvement de lutte contre la mal logement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

Actuellement, c'est la période de trêve hivernale, mais c'est
juste un sas qui ne résout rien. "A la sortie de la trêve, il  y aura des expulsions, explique le Père Bernard Devert. Il faut prendre en
compte qu'il y a des milliers de famille qui ont un reste pour vivre qui est
inférieur à 100 euros mensuels. Donc, il y a une rupture entre la faiblesse de
ces ressources et le montant des loyers
".

"Il ne doit pas y avoir de trêve pour les drames.
Faisons en sorte que cette période jusqu'au 31 mars ne soit pas passive. Il
faut agir.
"

Habitat et Humanisme demande aux propriétaires ayant des
logements vacants de se demander comment agir.
"On propose une solidarité
qui repose sur l'Etat et l'association. Le propriétaire peut mettre son
logement en location, mais à un loyer social, et l'Etat participe à cet effort
puisque 70% de ces loyers ne seront pas soumis à l'impôt sur les revenus
fonciers
, analyse le fondateur du mouvement. Il y a aussi une garantie sur le loyer. "

L'association propose également un bail à réhabilitation.
Cela va permettre de mobiliser les financements pour réhabiliter le logement
afin qu'il soit aux normes.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.