Cet article date de plus de sept ans.

Florence Cassez : "Je me sens plus forte par rapport aux attaques"

écouter (10min)
A son retour en France, le 23 janvier 2013, Florence Cassez se disait "dans les nuages", incapable d'"atterrir". Un an après sa libération, elle entend désormais "tourner la page", après une difficile adaptation. Dans Rien n'emprisonne l'innocence, chez Michel Lafon, elle revient longuement sur son arrestation et sa difficile reconstruction.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Depuis la libération de Florence Cassez, des contre-enquêtes ont été menées au Mexique. La plus aboutie innocente aujourd'hui totalement Florence et Israël, son fiancé de l'époque : toute l'histoire s'est montée sur de fausses accusations et les témoins se sont depuis rétractés. Aujourd'hui, pour Florence, le défi est de se reconstruire en France avec l'aide des soutiens des premiers jours. Mais malgré des preuves irréfutables et un dossier parsemé de mensonges, elle doit encore affronter le regard suspicieux de ceux qui la croient toujours coupable.

"Je ne me suis jamais battue pour la liberté. Je me suis toujours battue, depuis le premier jour, pour mon innocence. En rentrant en France, j'ai eu l'impression qu'il restait quelques doutes, que le dossier n'avait pas été compris. Avec Eric Dussart, on a décidé d'écrire ce livre pour expliquer ce dossier qui est très gros et expliquer toutes les failles. "

Les médias français ont largement soutenu Florence Cassez, ainsi qu'une grande partie de la France. "Ce livre est aussi pour parler de moi, pour remercier tous les gens qui m'ont soutenu, écrit, qui se sont investis pour moi. Aujourd'hui, je suis remplie de ces gens-là. "

Rien n'emprisonne l'innocence , chez Michel Lafon

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.