Le grand témoin, France info

Bernard Thomasson : "Qu'aurais-je fait pendant la guerre ?"

Bernard Thomasson vient de publier son quatrième livre et son deuxième roman "Un été sans alcool", au Seuil. Un roman qui tourne autour de la lâcheté et du courage avec une question qui obsède le personnage principal : Qu'aurais-je fait pendant la guerre ?

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Cette question, Bernard Thomasson, la transpose à notre époque. Une question qu’il s’est lui-même posée. "C’est une question qui m’a beaucoup préoccupée. Cette question est d’une actualité brûlante parce que l’on se la pose pour la résistance, mais on peut se la poser aussi quand on voit l’affaire de Lille (une jeune fille agressée dans le métro sans que personne ne bouge). C’est une question pérenne et que je me suis posée pour la résistance. "

Charles est un homme vieillissant. Orphelin de mère dès la naissance, ses grands-parents lui ont fait croire qu’il était leur fils jusqu’à sa majorité. Héritier de leur importante distillerie de liqueurs à Brive, marié sans amour, il a tout vendu et s’est installé à Paris. Il mène une vie d’homme riche et solitaire, désenchanté et alcoolique.

Qui était son père ? Il ne l’a jamais su. Il l’imagine résistant, mort en martyr. Mais est-ce sûr ?

Agressé dans un parc, il rencontre un jeune de banlieue, sportif, musicien et passionné d’histoire. Il l’engage, enfin décidé à savoir la vérité sur son père, quelle qu’elle soit.

Accompagné de Matt et de la petite amie de ce dernier, il va entreprendre une enquête sur les maquis de Corrèze. De rencontre en rencontre, de fausse piste en récits qui font comprendre la complexité de l’Histoire vécue à hauteur d’homme, il va accomplir un itinéraire qui lui permettra de se détacher de ses illusions mais de retrouver auprès de ses jeunes compagnons, sa dignité.

"Ce qui m’intéressait c’était de donner à ces deux personnages complètement antinomique une relation qui devient au fil du temps une sorte d’amitié à la fin émouvante. Je voulais provoquer chez le lecteur des sentiments et pas seulement être un témoin de l’histoire. "

Un été sans alcool , de Bernard Thomasson, est publié au Seuil

 

(© Seuil)

 

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)