Résultats présidentielle 2022 : les dossiers économiques qui attendent Emmanuel Macron

écouter (2min)

D'importants chantiers économiques attendent le président réélu dimanche. Le décryptage éco de Fanny Guinochet. 

Article rédigé par
Fanny Guinochet - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Discours du président Emmanuel Macron après sa réélection au Champ de Mars, à Paris le 24 avril 2022. (JULIEN MATTIA / LE PICTORIUM / MAXPPP)

Au lendemain de la réélection d'Emmanuel Macron pour un second mandat présidentiel, le premier chantier économique qui se dégage est le pouvoir d'achat. Il est la première préoccupation des Français, alors que la hausse des prix promet de durer quelques mois sur l'alimentation, le carburant. La plupart des mesures anti-inflation s’arrêtent cet été notamment la ristourne de 18 centimes d'euros à la pompe. À priori, le prix du pétrole ne va pas baisser et il sera difficile de dire aux Français qu'il n'y a plus d’aide au moment où ils partiront en vacances pour ceux qui le peuvent.

D'après les informations de franceinfo, les équipes de Bercy travaillent déjà sur un dispositif de remplacement de cette remise : une aide plus ciblée, sous conditions de ressources, concentrée sur les automobilistes qui roulent beaucoup. Pour cela, le ministère de l'Économie et des Finances croise les fichiers des cartes grises, des contrôles techniques, qui permet de voir si vous êtes un gros rouleur. L'idée est de proposer un chèque carburant, ou un crédit d'impôt. Mais la forme et le montant ne sont pas encore définis. 

Loi inflation

Emmanuel Macron a promis de prolonger le bouclier tarifaire - qui bloque la hausse du prix du gaz - jusqu'à la fin de l’année s’il était élu. Mais, il faut donc voir s'il le reconduit dans les mêmes modalités ou s'il prévoit quand même de faire payer une petite partie aux Français. Il a aussi promis d'indexer les retraites sur l'inflation dès cet été, c'est-à-dire d'au moins 4%.  

C'est passé un peu inaperçu mais le président a aussi promis de faire un geste sur les minima sociaux dès cet été : allocation adultes handicapés, RSA. Il s'agirait de les indexer au niveau de l'inflation pour éviter des pertes de pouvoir d’achat.

En fait, Emmanuel Macron a prévu de faire voter très rapidement une loi, un grand "paquet inflation" à plusieurs dizaines de milliards d’euros.   

Réforme des retraites rapide

Le président envisage une grande conférence sociale avec syndicats et patronat sur la réforme des retraites. Pour faire passer un texte rapidement, aucune ordonnance ni de référendum ne sont prévus. Emmanuel Macron espère faire passer la pilule du décalage de l'âge de départ à la retraite à 64 ans en prenant mieux en charge la pénibilité pour les métiers difficiles, avec de nouveaux critères plus individuels et en améliorant l’organisation des fins de carrière, le travail des seniors.

Mais Emmanuel Macron s'attend à d'importantes manifestations. Sa crainte : que cette réforme des retraites cristallise les oppositions et ressuscite le mouvement des gilets jaunes. Le président sait qu'il joue gros sur ce dossier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.