Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Soldes d'été : un bon cru, conséquence des "gilets jaunes" ?

Aujourd’hui, c’est le démarrage des soldes d'été dans la plupart des départements. C'est la dernière fois qu'ils durent aussi longtemps. Le décryptage éco de Fanny Guinochet (L'Opinion).

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Coup d\'envoi des soldes d\'été à Orléans, le 26 juin 2019
Coup d'envoi des soldes d'été à Orléans, le 26 juin 2019 (ANTOINE DENÉCHÈRE / FRANCE BLEU ORLÉANS / RADIO FRANCE)

 La loi Pacte pour le développement de l’activité a changé la donne. À partir de 2020, les périodes de soldes, en été mais aussi en hiver, seront réduites à quatre semaines contre six aujourd’hui. Parce que même si les avis des commerçants sont partagés, beaucoup se plaignaient que c’était trop long, qu’ils n’avaient pas assez de stocks pour faire face à six semaines de soldes, surtout avec la possibilité d’organiser des "ventes privées" ou d’autres rendez-vous du même genre.

Il n’empêche, les soldes marquent toujours un temps commercial fort. Et cette année, certains commerçants ont d’autant plus besoin des soldes que leur activité a été très perturbée ces derniers mois par le mouvement des "gilets jaunes". Ils espèrent rattraper le manque à gagner. 

Un effet "rattrapage" ?

La canicule pourrait aussi jouer les trouble-fêtes, parce qu’une trop grosse chaleur détourne les Français des magasins. Avec les chaleurs élevées, on a moins envie de sortir, de traîner dans les magasins. En août 2003, l’ impact sur les ventes avait été très clair : les achats de vêtements avaient régressé de plus de 8 % sur un mois. Et l’épisode caniculaire tombe d’autant plus mal cette année que pour les commerçants, les plus gros volumes de ventes se font surtout au début de la période de soldes, c’est-à-dire cette semaine.  

200 euros de panier moyen

Pour la grande majorité des Français, le panier moyen devrait se situer comme les années précédentes autour de 200 euros. Reste à savoir qui va en profiter : les boutiques traditionnelles en dur ou le e-commerce ? Des dizaines de plateformes d’e-commerce, comme CDiscount ou Amazon, bradent aussi leurs produits et pour la moitié des Français internet est devenu "le lieu idéal" pour faire les soldes, notamment pour les jeunes. Les achats sur le web enregistrent chaque année presque 10 % de croissance. Les professionnels attirent toutefois l’attention, derrière les prix cassés sur internet, il peut y avoir d’éventuels "frais accessoires" pour la préparation du colis, la livraison.

Les Français épargnent toujours autant

Avec le pouvoir d’achat des Français qui augmente, 2019 pourrait être une bonne année pour les soldes. Grâce aux mesures "gilets jaunes" du gouvernement, le pouvoir d’achat n’a jamais autant progressé depuis dix ans !

Mais les Français vont-ils dépenser ce surplus d’argent ? Pas sûr, parce qu’on le voit, les ménages pour le moment, préfèrent se constituer un bas de laine, par prudence, par inquiétude de retournement de conjoncture… Les comptes épargne débordent, l’assurance-vie a encore enregistré une collecte positive en mai. Selon la Fédération française de l'assurance, les dépôts ont une nouvelle fois largement dépassé les retraits puisque le différentiel a atteint presque deux milliards d'euros le mois dernier. Cela reste élevé mais est-ce le premier signe d’un changement de tendance? C’est le montant le plus faible enregistré depuis le 1er janvier.

Coup d\'envoi des soldes d\'été à Orléans, le 26 juin 2019
Coup d'envoi des soldes d'été à Orléans, le 26 juin 2019 (ANTOINE DENÉCHÈRE / FRANCE BLEU ORLÉANS / RADIO FRANCE)