Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Merkel et Macron s'entendent sur la création d'un budget de la zone euro

Lors du sommet franco-allemand,mardi 19 juin, Emmanuel Macron et Angela Merkel sont tombés d'accord sur la création d'un budget de la zone euro. C'est inédit ! 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron et Angela Merkel lors du sommet franco-allemand, mardi 19 juin 2018 en Allemagne. 
Emmanuel Macron et Angela Merkel lors du sommet franco-allemand, mardi 19 juin 2018 en Allemagne.  (EMMANUELE CONTINI / NURPHOTO)

C’est une première, la France et l’Allemagne se sont mis d’accord, mardi 19 juin, sur un budget commun de la zone euro, lors du sommet franco-allemand. L’objectif est de mieux protéger les 19 États de la zone euro contre les crises et de se doter d’un instrument de solidarité et de stabilité entre les États, puisque ce budget aura pour fonction d'accompagner les pays lorsqu'ils ont des difficultés. L’idée est aussi de se doter d’un outil opérationnel pour soutenir des investissements européens dans l’énergie, le spatial etc.. En clair,  pour doper la compétitivité .

Bref, c’est d’aller beaucoup plus loin que le seul partage d’une monnaie commune. On ne connaît pas encore les modalités exactes de la mise en place d’un tel budget, elles restent à préciser. Mais c’est une avancée, qui reste pour le moment, surtout politique. Et c’est plutôt une victoire pour Emmanuel Macron dont c’était le cheval de bataille  

L’idée de ce budget n’est pas nouvelle. Pourquoi aujourd’hui ?

C’est effectivement un serpent de mer. Jusqu’alors, les états freinaient des quatre fers, notamment l’Allemagne. La chancelière Angela Merkel était très frileuse. L’Allemagne dont le budget est excédentaire, n’avait pas envie de payer pour les autres, comme les pays du Sud qui sont en déficit. Mais là, l’Europe est au pied du mur. La crise est telle que c’est un peu la dernière chance de la sauver. Il y a aussi la volonté de renforcer la zone euro dans la guerre commerciale avec les États-Unis, ou même face à la Chine.

Mais comment sera composé ce budget ?

On nous le présente comme un vrai budget avec des recettes, des dépenses, une exécution des dépenses par la commission européenne. Reste à savoir comment chaque pays contribuera et à quel niveau. Car ce budget devrait être alimenté annuellement par des contributions nationales. Une partie pourra aussi provenir des recettes extérieures. Comme celles issues d’une éventuelle taxe sur les transactions financières. Le montant global du budget n’a pas été précisé. L’été dernier, Emmanuel Macron avait plaidé pour un budget de plusieurs centaines de milliards d’euros. L’Allemagne préférait parler tout au plus de "dizaines de milliards". Il faut voir, en tout cas, ce budget pourrait être mis en place en 2021.

Mais faut-il l’aval des autres pays ?

Il va falloir avoir le feu vert des 17 autres pays de la zone euro. Ce qui ne va pas être facile ! C’est sans compter aussi sur les questions de gouvernance. Qui va piloter ce budget ? Un super ministre des finances européens ? Au-delà de l’annonce, on voit bien le nombre de questions et d’incertitudes qui restent à lever. En tout cas, l’idée de créer ce budget commun sera au menu du prochain conseil européen qui se tiendra les 28 et 29 juin 2018.

Emmanuel Macron et Angela Merkel lors du sommet franco-allemand, mardi 19 juin 2018 en Allemagne. 
Emmanuel Macron et Angela Merkel lors du sommet franco-allemand, mardi 19 juin 2018 en Allemagne.  (EMMANUELE CONTINI / NURPHOTO)