Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Les retombées économiques de la Coupe du monde en France

Le mondial de football dope incontestablement le monde des affaires ! Que ce soit la fréquentation des bars, les ventes de téléviseurs ou même les ventes de maillots des Bleus, tout le monde y gagne. Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Scène lors de la cérémonie d\'ouverture de la Coupe du monde 2018 au stade Luzhniki à Moscou (Russie), le 14 juin 2018.
Scène lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde 2018 au stade Luzhniki à Moscou (Russie), le 14 juin 2018. (MLADEN ANTONOV / AFP)

On est tous derrière l’équipe de France de football et notamment les entreprises qui ont tout intérêt à ce que les Bleus poursuivent leur aventure. Il y a un effet mondial incontestable qui dope les affaires. Par exemple, la compétition encourage la fréquentation des cafés. Les gens s’y retrouvent pour le plaisir de regarder les matchs entre copains, Selon le cabinet d'études NPD Group,
une progression de 20% de la fréquentation des bars et pubs devrait être enregistrée les soirs de matchs. Si on se réfère à l'Euro-2016, on estime qu’il y a eu entre 5 et 10% de hausse de chiffres d'affaires pour le secteur. Il faut s’attendre à beaucoup plus avec la Coupe du monde.

Un espoir que les Bleus iront le plus loin possible 

C’est aussi le vœu des sites de paris sportifs. L'Autorité de régulation des jeux en ligne (Arjel) et la Française des jeux (FDJ) ont calculé que rien que la phase des poules a généré 363 millions d'euros de mises. À elles seules, les trois premières rencontres des joueurs français ont généré plus de 39 millions d'euros et "plus on avance dans la compétition, plus il y a de mises", selon le PMU, pour chaque match des Bleus, il y a cinq fois plus de parieurs que pour un match normal.

Les vendeurs de télévision aussi se frottent les mains

Pour eux, la Coupe du monde de foot est le moment où les consommateurs renouvellent leurs équipements. Durant les 15 premiers jours de juin, 100 millions d'euros ont ainsi été dépensés, pour des achats de téléviseurs, notamment dotés de grands écrans, en ultra-haute définition. Au total, selon les données de l’institut GfK France, le chiffre d'affaires est deux fois plus élevé que sur la même période de 2017 au point que certains distributeurs font la comparaison avec Noël.

Les célèbres cartes Panini ne sont pas en reste 

Les cartes à collectionner Panini FIFA Moscou 2018 avec les photos des joueurs ont été le jouet le plus vendu en France de la troisième semaine de mai avec 400 000 paquets écoulés. Le Mondial, c'est l'événement qui génère le plus de ventes et a le plus de succès pour ces cartes. Les enfants adorent échanger leurs stars de foot. Et pour les adultes, comme ces cartes existent depuis longtemps elles leur rappellent leur jeunesse. Il y a un côté madeleine de Proust qui encourage les ventes. Plus largement, on estime qu’un Mondial de football rapporte entre 10 et 14 millions d'euros supplémentaires à l'industrie du jouet, ce qui est bienvenu car c’est un secteur qui souffre en ce moment.

Egalement les maillots à l’effigie des bleus

Le maillot se vend plus de 100 euros et il se vend bien pour le bonheur des grandes surfaces et des magasins de sport, mais aussi de Nike, l’équipementier officiel des Bleus. Enfin, il y a un effet qui se mesure moins immédiatement, mais qui compte aussi beaucoup en économie, c’est l’effet bonne humeur, l’effet plaisir, mais aussi confiance et qui est extrêmement positif et peut faire gagner quelques points de croissance.

Scène lors de la cérémonie d\'ouverture de la Coupe du monde 2018 au stade Luzhniki à Moscou (Russie), le 14 juin 2018.
Scène lors de la cérémonie d'ouverture de la Coupe du monde 2018 au stade Luzhniki à Moscou (Russie), le 14 juin 2018. (MLADEN ANTONOV / AFP)