Le décryptage éco , France info

Le décryptage éco. Les "emplois francs" sont en marche

C’était une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron. Le gouvernement va donc créer des "emplois francs". Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
Fanny Guinochet (L'Opinion)franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Un bureau Pôle emploi à Dunkerque (Nord).
Un bureau Pôle emploi à Dunkerque (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Les emplois francs sont des emplois aidés par l’Etat. On donne une prime à une entreprise pour qu’elle embauche un habitant d’un quartier populaire, d’une cité, d’une zone urbaine sensible. Il s'agit d'une mesure de discrimination positive. C'était une promesse de campagne d’Emmanuel Macron. Mais elle était tombée aux oubliettes. Le gouvernement n’envisageait pas de mettre en place avant 2020.  Pourquoi il accélère ? Parce que politiquement, c’est compliqué de supprimer l’ISF, de couper dans les contrats aidés dès maintenant et de repousser les mesures sociales à la fin du quinquennat. Il veut rééquilibrer sa politique sociale.   

20 000 emplois francs expérimentés dès 2018  

Le gouvernement va démarrer par une expérimentation sur quelques zones géographiques  avant une  généralisation en 2019.  Les contours de la mesure ne sont pas complètement définis, la prime serait de 15 000 euros pour un CDI, répartie sur trois ans, ce qui équivaut pour l’entreprise à une exonération totale des charges. Pour un CDD, la prime serait de 5 000 euros, sur deux ans. Il y a des risques d’effets pervers. Par exemple, que les entreprises choisissent les personnes les plus employables.   

Un fonctionnement incertain

Les emplois francs ont déjà été testés sous Hollande en 2013.  Mais cela avait été un échec. La mesure avait été abandonnée un an après. Fin 2014, il n’y a eu que 250 jeunes embauchés en emploi franc, alors que le gouvernement en attendait au moins 2 000 par an. Certes, Emmanuel Macron prévoit une prime plus élevée que celle que proposait François Hollande. Il veut aussi élargir les emplois francs à tous les actifs, quels que soient leur âge ou leur qualification, et ne pas les réserver seulement aux jeunes, comme c’était le cas avant. Mais n’empêche. Les spécialistes de l’emploi ont des doutes parce que le vrai problème des habitants de ces quartiers, c’est plutôt la formation, ou le manque de réseau pour trouver un job.  

Le chiffre du jour : le bitcoin bat des records

Cette monnaie est virtuelle. Son cours vient de franchir les 6 000 dollars. Il atteint précisément les 6 350 dollars. Lancé en 2009, le bitcoin ne valait alors même pas un dollar. Son cours a été multiplié par 6 depuis le début de l’année. Le bitcoin n’en finit pas de faire des adeptes, notamment en Chine. Le pays représente à lui seul 60 % des échanges de bitcoin dans le monde.

Un bureau Pôle emploi à Dunkerque (Nord).
Un bureau Pôle emploi à Dunkerque (Nord). (PHILIPPE HUGUEN / AFP)