Le décryptage éco, France info

Le décryptage éco. Le Black Friday fait du patron d'Amazon l'homme le plus riche du monde

Le patron et fondateur du géant du commerce en ligne Amazon a gagné 2,5 milliards de dollars en un week-end et "pèse" désormais 100 milliards de dollars. Le décryptage de Fanny Guinochet.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jeff Bezos à Sun Valley (Idaho), en juillet 2017.
Jeff Bezos à Sun Valley (Idaho), en juillet 2017. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)

On a beaucoup entendu parler du Black Friday et même du Cyber Monday. Toutes ces opérations commerciales ont de quoi faire les affaires de Jeff Bezos. Vendredi 24 novembre, le fondateur et patron d’Amazon a gagné en une seule journée 2,5 milliards de dollars (2 milliards d’euros). Il a profité de la hausse du titre à Wall Street. La valeur en bourse d’Amazon, le leader du commerce en ligne, s’est envolée pour atteindre 586 milliards de dollars.

Du coup Jeff Bezos devient l’homme le plus riche du monde : il vaut 100 milliards de dollars. Cela donne le vertige et il est le premier à franchir cette barre symbolique depuis Bill Gates en 1999. La fortune de Jeff Bezos dépasse aujourd’hui celle du fondateur de Microsoft.

Une expansion portée par les algorithmes

Et cela n’est pas fini car Amazon va encore engranger des bénéfices pendant les fêtes. Le groupe n’arrête pas de s’étendre. Dernier marché en date : l’alimentaire. Cet été, Jeff Bezos a racheté Whole Foods Market, une chaine américaine de supermarchés. De quoi inquiéter les mastodontes du secteur. Car quand Amazon arrive, comme dirait Audiard, il les ventile façon puzzle.

Au tout début, l’invention de Jeff Bezos en 1994 n’était qu’une petite librairie en ligne qui a détrôné les librairies. Pareil pour les vêtements, les produits électroniques, les jouets… A chaque fois, Amazon casse les prix avec des algorithmes informatiques qui collectent les tarifs proposés par les sites concurrents et qui s’alignent ou proposent des produits moins chers.

Le pire patron au monde, selon des syndicats

En France, Amazon connaît le même succès. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à commander en ligne. Dans l’hexagone, Amazon emploie 5500 personnes dans ses cinq centres. Mais le groupe a souvent été épinglé pour ses conditions de travail difficiles et controversées. En 2014 , Jeff Bezos a été classé pire patron au monde par la confédération internationale des syndicats.

Que va faire Jeff Bezos de tout cet argent ? En juin dernier, il avait lancé un appel sur Twitter pour recueillir des idées sur la manière d’"aider les gens à court terme". Est-ce qu’il fera comme Bill Gates, qui a largement utilisé sa fortune pour les œuvres de charité ? OPu préfèrera-t-il aller dans l’espace grâce à sa société de tourisme spatial Blue Origin ?

Jeff Bezos à Sun Valley (Idaho), en juillet 2017.
Jeff Bezos à Sun Valley (Idaho), en juillet 2017. (DREW ANGERER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA)