Cet article date de plus d'un an.

Epargne : bientôt un livret A avec un taux à 3%, qu'est-ce que cela change ?

Le prochain taux du livret A doit être dévoilé vendredi 13 janvier. Il devrait être porté à 3%. C’est une bonne nouvelle pour les épargnants.

Article rédigé par franceinfo - Fanny Guinochet
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Épargne : le livret A bientôt à 4% ? (DENIS CHARLET / AFP)

Les épargnants peuvent être contents : cela va leur rapporter plus. Le 1er février prochain, le taux du livret devrait être augmenté à 3% voire légèrement plus, contre 2% aujourd’hui. Pour rappel, le taux du livret A est revalorisé régulièrement en fonction de l'inflation et ces derniers temps, forcément, il n’a pas cessé d'augmenter. 3%, on n’a pas vu cela depuis 2009.

Cela dépend évidemment combien vous avez sur votre livret A, mais cela peut rapporter une somme non négligeable. Par exemple, si vous faites partie des plus de quatre millions de Français qui ont mis le maximum d'argent que l’on puisse déposer sur un livret A, c’est-à-dire près de 23 000 euros, aujourd’hui avec un taux à 2%, cette épargne vous rapporte 460 euros par an, mais à 3 % vous empocherez près de 700 euros en année pleine. C’est le gain maximal que l’on pourra engranger .

Pareil pour le livret de développement durable et solidaire. Son taux va être revalorisé dans les mêmes proportions. mais là, le gain maximum sera moins important, car vous pouvez mettre moins d’argent. Le plafond est à 12 000 euros.  

Baisse du pouvoir d'achat

Reste qu’à 3%, cela reste très en dessous de l’inflation qui est autour de 6%. Ce qui signifie que, malgré la hausse du rendement, les épargnants vont perdre en pouvoir d’achat. Il n’empêche, ce relèvement du taux va certainement inciter les Français – ceux qui le peuvent – à déposer un peu plus d’argent sur ces livrets. On l’a vu, ces derniers mois, quand le taux du livret A augmente, les banquiers voient plus d’argent arriver sur les comptes, surtout dans un contexte d’incertitude, avec la perspective d’une économie qui ralentit.   

Mais, pour les banquiers en revanche, c’est une mauvaise nouvelle. Et pour cause, ce sont eux, et la Caisse des dépôts, qui vont devoir verser ce surplus d’argent.  Comme le livret A est le placement préféré des Français et que près de 55 millions de Français en ont un, la note promet d'être salée. Grosso modo, rémunérer 500 milliards  d’euros – c’est la somme globale sur ces livrets- autour de 3%,  c’est servir, en année pleine, autour de 15 milliards d’euros.     

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.