Le brief politique, France info

Le brief politique. Remaniement gouvernemental : un suspense d'une durée indéterminée

Le remaniement ministériel annoncé initialement pour mardi  a été repoussé de quelques heures, voire de quelques jours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le remaniement du gouvernement d\'Edouard Philippe serait \"imminent\"...
Le remaniement du gouvernement d'Edouard Philippe serait "imminent"... (MAXPPP)

Le remaniement, ce n'est pas maintenant, peut-être mercredi 22 novembre ou jeudi 23 novembre. Initialement prévue mardi, l'annonce du remaniement gouvernemental a été repoussée de quelques heures, voire de quelques jours, histoire de vérifier les situations patrimoniales et fiscales des futurs entrants. Il s'agit notamment de remplacer Christophe Castaner, élu samedi à la tête de la République en marche au poste de porte-parole du gouvernement. C'est Benjamin Grivaux qui tient la corde pour le remplacer.

Christophe Castaner pourrait néanmoins garder un portefeuille, celui des relations avec le Parlement. Mardi, le Premier ministre Edouard Philippe a fait savoir qu'il n'y voyait pas d'inconvénients. On verra qui fera mercredi le compte-rendu du Conseil des ministres à la mi-journée à l'Elysée.

La note du brief

La bonne note revient au leader de la France insoumise. L'hôte de l'Elysée, Jean-Luc Mélenchon, a apprécié son échange avec Emmanuel Macron. "C’est le quatrième président que je vois ici, du coup, il y a peut-être davantage le plaisir de la conversation avec quelqu’un qui a bien des défauts, ça vous le savez, mais qui a au moins la qualité de ne pas fuir le débat, a affirmé Jean-Luc Mélenchon. Ce n’était pas les numéros qu’on a connus ici dans un passé proche. On avait l’impression de discuter avec une anguille." "L'anguille" François Hollande appréciera. En tout cas, ce compliment dans la bouche de Jean-Luc Mélenchon à l'égard du président Macron vaut bien un 18/20.  

Le remaniement du gouvernement d\'Edouard Philippe serait \"imminent\"...
Le remaniement du gouvernement d'Edouard Philippe serait "imminent"... (MAXPPP)