Le brief politique , France info

Le brief politique. Primaire à droite : déçus, les bénévoles sarkozystes boudent l'organisation du second tour

Des cadres du parti Les Républicains tentent de mobiliser les supporters de Nicolas Sarkozy, trop déçus pour venir aider à l'organisation du deuxième tour de la primaire à droite. Sans eux dimanche prochain, les bénévoles pourraient venir à manquer.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Des bénévoles lors de l\'organisation du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016
Des bénévoles lors de l'organisation du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)

Le premier tour de la primaire à droite, qui s'est tenu dimanche 20 novembre, a laissé des traces. Une partie des supporters de Nicolas Sarkozy, arrivé en troisième position et éliminé, ne veut plus s’occuper des bureaux de vote. Résultat : dimanche prochain, les bénévoles pourraient venir à manquer au second tour pour l'organisation du scrutin. "Ceux qui soutenaient les perdants sont très déçus, commente un cadre du parti, joint par franceinfo. Après le premier tour, ils ont dit qu’il ne fallait pas compter sur eux !" 

Députés, dirigeants des régions... Des élus du parti Les Républicains se mobilisent pour téléphoner à chaque militant qui montre des signes de faiblesse. Sur le pont, ces sarkozystes viennent rappeler aux plus déçus que l'image du parti est en jeu. Pour assurer l'ouverture de l'ensemble des bureaux de vote, il faut arriver à remobiliser les 80 000 bénévoles du premier tour. Les retours sont bons, rassure le cadre du parti interrogé par franceinfo. 

Le note du brief

C’est un 15/20 pour Isabelle Juppé. La femme d'Alain Juppé n'a pas l'habitude de se mettre en avant. Mais mardi soir, lors d'un meeting à Toulouse, elle est montée sur scène pour vanter les qualités de son mari... et signer une belle performance. Non, Alain Juppé n’est pas un animal à sang-froid : "Il est capable d'émotion et de passion. Il a gardé intacte sa capacité d'émerveillement pour la France qu'il aime plus que tout." Une déclaration d’amour.

Des bénévoles lors de l\'organisation du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016
Des bénévoles lors de l'organisation du premier tour de la primaire à droite, le 20 novembre 2016 (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)