Cet article date de plus de quatre ans.

Le brief politique. Macron presse ministres de droite et députés constructifs de rejoindre LREM

écouter (4min)

Le président de la République a demandé à des députés Les Républicains "canal constructif" de rejoindre son mouvement. Parmi eux, deux camps se distinguent.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 Emmanuel Macron lors de l’inauguration de l’Ecole d’application aux métiers des travaux publics, à Egletons, en Corrèze, le 4 octobre 2017. (LUDOVIC MARIN / AFP)

L’un des députés Les Républicains "canal constructif" a confié mercredi à franceinfo qu’Emmanuel Macron leur a demandé de rejoindre son mouvement La République en marche. Chez les "constructifs", deux camps, à cet égard, se distinguent.

D’abord, celui de ceux qui préfèrent créer un parti avec les centristes de l’UDI et les plus modérés des Républicains. Les discussions sont bien avancées avec Jean-Christophe Lagarde et Christian Estrosi, le maire de Nice : ces derniers verront s’ils parviennent à rallier les maires des grandes villes de droite. D’après un "constructif", 95% d’entre eux sont proches de leur courant. Ensuite, dans l’autre camp, ceux qui préfèrent s’infiltrer dans La République en marche pour peser au sein du parti d’Emmanuel Macron. Explication de cet élu "constructif" : "C’est plus facile que d’attirer des élus dans l’aventure hasardeuse d’un nouveau parti…"

A suivre aujourd’hui

Le Premier ministre, Edouard Philippe, sera en déplacement en Tunisie.  

La note du brief

Un 20/20 à Gérard Larcher pour l’hommage qu’il a rendu mercredi à notre consoeur du Figaro Sophie Huet, décédée cet été. "Le journalisme parlementaire est orphelin de Sophie Huet, a déclaré le président du Sénat. Ce journalisme si particulier que je juge parfois trop rare dans notre pays. Sophie était une magnifique et talentueuse journaliste de cette presse-là, dont la démocratie a vraiment besoin." Mercredi, à l’Assemblée, on comptait ainsi bon nombre de personnalités : François Bayrou, Manuel Valls notamment, pour saluer le travail de celle qui était aussi présidente de l’Association des journalistes de la presse parlementaire.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.