Le brief politique, France info

Le brief politique. Et si Bruno Retailleau devenait le cinquième candidat à la présidence des Républicains ?

Le patron des sénateurs LR réfléchit à se porter candidat à la présidence du parti en décembre. Bruno Retailleau prendra se décision dans quelques jours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Bruno Retailleau réfléchit à une candidature à la tête du mouvement Les Républicains. Il serait alors le 5e candidat. 
Bruno Retailleau réfléchit à une candidature à la tête du mouvement Les Républicains. Il serait alors le 5e candidat.  (MAXPPP)

Y aura-t-il un cinquième prétendant au poste de président du parti Les Républicains ? Après Daniel Fasquelle, Laurence Sailliet, Florence Portelli et Laurent Wauquiez, l'ancien coordinateur de la campagne de François Fillon à la présidentielle, Bruno Retailleau, pourrait se lancer.

Le patron des sénateurs LR au Sénat et président de la région Pays de la Loire pourrait se porter candidat à la présidence du parti, une élection qui se déroulera en décembre. Bruno Retailleau va se décider dans les jours qui viennent, après l'université d'été de la Baule qu'il organise samedi 2 septembre. La plupart des candidats seront présents, dont Florence Portelli, mais l'ancienne porte-parole de François Fillon n'a pas eu l'onction. Elle ne pourra pas se revendiquer de l'ancien candidat à la présidentielle et de son mouvement Force républicaine, un micro parti toujours dirigé par l'ancien Premier ministre. Bruno Retailleau devrait lui succéder en octobre. Avant de prendre sa décision d'être ou non candidat, il devra aussi faire un choix entre ses deux mandats, la présidence de la région ou le Sénat.

À suivre vendredi 1er septembre

Le déplacement du Premier ministre à la foire de Chalons-en-Champagne qu'il va inaugurer avec le ministre de l'Agriculture. Un discours d'Edouard Philippe est prévu à la mi-journée sur les terres de l'ancien ministre du Logement et maire de la ville, le juppéiste Benoist Apparu.

La note du brief

Un zéro pointé pour un mélange des genres entre politiques et journalistes qui atteint des sommets, parfois ridicules. Illustration jeudi lors de la conférence de presse du Premier ministre sur la réforme du Code du travail. L'avocate et porte-parole des Insoumis, désormais chroniqueuse sur la chaîne C8, Raquel Garrido, a a pu entrer dans la salle de presse pour poser une question au locataire de Matignon. Pour que le mélange des genres soit total, il ne manquerait plus que Raquel Garrido interroge Bruno Roger-Petit, journaliste devenu porte-parole de l'Elysée...

Bruno Retailleau réfléchit à une candidature à la tête du mouvement Les Républicains. Il serait alors le 5e candidat. 
Bruno Retailleau réfléchit à une candidature à la tête du mouvement Les Républicains. Il serait alors le 5e candidat.  (MAXPPP)