Le brief politique , France info

Le brief politique. À Paris, El Khomri (PS) et Bournazel (LR), opposés au 2nd tour, se disent tous deux soutenus par Macron

Myriam El Khomri revendique le soutien d'Emmanuel Macron pour la conquête de 18e circonscription de Paris où elle est arrivée deuxième. Son adversaire, le Républicain Pierre-Yves Bournazel, est lui aussi soutenu par l’Élysée.

Les deux sont \"macron-compatibles\", dans une circonscription où LREM n’a investi personne. 
Les deux sont "macron-compatibles", dans une circonscription où LREM n’a investi personne.  (MARTIN BUREAU / AFP)

Dans la 18e circonscription de Paris, l’ancienne ministre du Travail, Myriam El Khomri, revendique le soutien d’Emmanuel Macron. Le problème, c’est que son adversaire, le Républicain Pierre-Yves Bournazel, qui l'a par ailleurs devancée, est lui aussi soutenu par l’Élysée. Les deux sont "macron-compatibles", dans une circonscription où LREM n’a investi personne. D’ailleurs, tous les deux font campagne en se revendiquant sur leurs affiches "avec Emmanuel Macron".

Mais lundi, Myriam El Khomri a tenté une OPA sur le soutien présidentiel, elle a tweeté : "Merci au président de la République de m’avoir confirmé sa confiance en m’apportant son soutien officiel pour le 2nd tour", un soutien dont elle a bien besoin avec 11 points de retard sur son adversaire, qui, lui a reçu le soutien très officiel du Premier ministre, Edouard Philippe, dans une vidéo.

Le problème de Myriam El Khomri, c’est qu’elle a probablement pris ses rêves pour une réalité : elle n’aura pas de soutien officiel d’Emmanuel Macron. "Alors oui, elle a eu le président au téléphone, confirme l’Élysée. Oui, il la soutient, mais comme il peut soutenir tous les candidats qui se revendiquent de la majorité présidentielle..." Cela vaut donc aussi pour Pierre-Yves Bournazel. Bref, il ne tranchera pas entre les deux : ce sont les électeurs qui choisiront.

À suivre aujourd’hui

Le Premier ministre effectue son premier déplacement d'entre-deux tours à Ris-Orangis pour soutenir Marie Guévenoux dans la 9e circonscription de l’Essonne, une ex-juppéiste investie par LREM. Bernard Cazeneuve ira, lui, à Sarcelles dans le Val-d'Oise pour soutenir le socialiste François Pupponi. Jean-Luc Mélenchon sera à Paris et dans le Val-de-Marne. Marine Le Pen sera, elle, en déplacement dans l’Aisne.

La note du brief

La note du jour est un 15/20 pour saluer la belle performance du parti animaliste, qui a mis des affiches de chatons un peu partout… et qui a décroché plus de 63 000, et qui récolte ainsi plus de 90 000 euros pour chouchouter nos amis les bêtes.

Les deux sont \"macron-compatibles\", dans une circonscription où LREM n’a investi personne. 
Les deux sont "macron-compatibles", dans une circonscription où LREM n’a investi personne.  (MARTIN BUREAU / AFP)