Le brief politique , France info

Le brief politique. Emmanuel Macron s’improvise conteur et récite Pierre et le Loup

Des enfants issus de milieux défavorisés assisteront jeudi soir à une représentation du conte musical de Prokoviev, récité par le président lui-même.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron au Stade de France, le 27 février 2018.
Emmanuel Macron au Stade de France, le 27 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)

Emmanuel Macron effectuera sa première visite à l’Armée de terre jeudi 1er mars. Le président de la République se rendra ainsi les camps militaires de Mourmelon et de Suippes, dans la Marne. Au menu, des démonstrations et un hommage aux militaires morts sur les théâtres d'opération. Il rentrera à l'Élysée dans la soirée pour se rendre à une réception organisée pour le personnel et des enfants issus de milieux défavorisés. Ces derniers assisteront à une représentation du  conte musical de Prokoviev, Pierre et le Loup, récité par le président lui-même.

"Pierre et le loup, c'est l’apprentissage de la musique, commente le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux. La transformation du pays ne se résume pas à des réformes structurelles, nécessaires, indispensables, sur de grands services publics comme nous sommes en train de la faire à la SNCF. C’est aussi par ce soft power que se fait la transformation du pays et que se fera la bataille culturelle." 

Loin de ce soft power en musique, Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du Front national ne supporte plus sa fille Marine, pour qui il assure avoir de la "pitié". "C’est plutôt généreux d’avoir de la pitié, plaide ainsi Jean-Marie Le Pen. J’aurais pu avoir de la haine, de l’indignation ou autre. J’ai pitié car je crois qu’elle se trompe et elle le paiera cher dans son esprit, dans son âme, dans son cœur." Henry de Montherlant disait : "Qui a pitié des autres a pitié de soi..."

Emmanuel Macron au Stade de France, le 27 février 2018.
Emmanuel Macron au Stade de France, le 27 février 2018. (LUDOVIC MARIN / AFP)