Lourdement endetté, le groupe de distribution Casino s’apprête-t-il à changer de mains ?

L'enseigne annonce avoir reçu une proposition du milliardaire tchèque Daniel Kretinsky estimée à plus d'un milliard d'euros.

Article rédigé par Emmanuel Cugny
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 4 min
L'enseigne d'un supermarché du groupe Casino, à Modane (Savoie). (AURÉLIEN ACCART / RADIO FRANCE)

Casino, c’est l’histoire d’un groupe endetté à hauteur, dit-on, de six milliards d’euros et qui cherche la porte de sortie depuis des années. Le groupe emploie aujourd’hui 200 000 personnes dans le monde dont environ un quart en France, et sa capitalisation est désormais inférieure à la valeur de ses activités de distribution. Une réaction rapide s'impose.

>> Pouvoir d'achat : quand les supermarchés Casino augmentent leurs prix le dimanche

Le milliardaire tchèque Daniel Kretinsky propose donc de renflouer les caisses de Casino via une augmentation de capital. Le montage serait le suivant : 750 millions d’euros apportés par lui-même, 150 millions par l'homme d'affaires français Marc Ladreit de Lacharrière – qui l'accompagnerait dans cette opération – et 200 millions à la discrétion des autres actionnaires, soit plus d’un milliard d’euros au total. De quoi aider à la restructuration de la dette de Casino, mais cela impliquerait un changement à la tête de l’empire contrôlé et dirigé par Jean-Charles Naouri via Rallye, la maison-mère. Daniel Kretinsky est déjà actionnaire de Casino à hauteur de 10 %, mais pourrait en devenir le tout premier et, donc, régner en maître.

Rien n’est gagné pour le milliardaire tchèque

Jean-Charles Naouri est à la manœuvre et a plus d'un tour dans son sac. Casino est en effet parallèlement en discussion avec Intermarché. Les négociations portent sur le rapprochement avec un troisième groupe, propriétaire celui-là de Jardiland et Gamm Vert. Un montage complexe qui offrirait l’avantage d’approfondir l’alliance qui existe aujourd’hui entre Casino et Intermarché sur la politique d’achats groupés.

Casino est en train de se préparer deux portes de sortie pour endiguer ses problèmes de surendettement. Est-ce la fin de l’empire Naouri que prédisent certains ? N’allons pas trop vite en besogne. Mais pour Daniel Kretinsky, devenir premier actionnaire de Casino serait un jalon supplémentaire posé dans sa stratégie de conquête en France. Depuis 2018, le milliardaire âgé de 47 ans a déjà investi dans les medias : TF1, Le Monde, Marianne, Elle, Télé 7 Jours… mais aussi dans la distribution chez Fnac Darty notamment. Dernier coup en date : il s’apprête à mettre la main sur Editis, numéro deux de l'édition en France.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.