Le brief éco, France info

Le brief éco. Le marché des machines agricoles redécolle en France

Les tracteurs et autres machines agricoles françaises se vendent bien en ce moment. C'est paradoxal car le nombre d'exploitations a diminué.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Tracteur Massey Fergusson présenté au salon de l\'Agriculture à Paris, le 26 février 2017.
Tracteur Massey Fergusson présenté au salon de l'Agriculture à Paris, le 26 février 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

La fabrication de machines agricoles est un des secteurs solide en France. Paradoxe au moment où on évoque plutôt la mauvaise santé des exploitations, après trois années difficiles, les industriels reprennent espoir.

Selon les professionnels, le ciel s’éclaircit du côté des exportations. Tracteurs, moissonneuses batteuses, mais aussi désormais les équipements qui permettent la géolocalisation, les drones qui surveillent les champs, la traçabilité informatique des cultures : le machisme agricole représente un marché mondial d’environ 110 milliards d’euros (40 milliards au niveau européen) et les fabricants recommencent à espérer après plusieurs années de creux. Avec l’envolée du prix des céréales, le marché du tracteur, par exemple, avait baissé d'au moins 25% ces dernières années. 

L'hexagone est troisième au palmarès des constructeurs, derrière l'Allemagne et l'Italie, mais la France est la zone d'implantation pour les constructeurs japonais, américains et allemands.

Un savoir-faire français

La France est le pays où l'on vient produire de bonnes machines capables de répondre à la forte demande des pays émergents. Nous savons produire haut de gamme, à haute valeur ajoutée technologique, notamment grâce à nos start-up, ces jeunes-pousses qui équipent les engins en informatique dernier cri.

Le groupe AGCO et ses Massey-Fergusson flambants rouges (2 500 salariés, premier employeur privé de Picardie) continue d’investir à Beauvais (8 nouveaux hectares achetés en juillet dernier, en plus des 15 millions d’euros déjà investis en 2012). La région soutient les programmes d'amélioration de l'efficacité énergétique des tracteurs. Le japonais Kubota, implanté à Bierne, à côté de Dunkerque, dans le Nord, produit quelque 3 000 tracteurs par an avec 160 employés. Autre exemple parmi d'autres, le groupe allemand Claas a installé sa ligne de production de tracteurs dans son usine du Mans dans la Sarthe.

Le secteur embauche

C'est le paradoxe : le secteur peine à recruter, faute de main d’œuvre adaptée et à cause d'un déficit d’image. Outre les mécaniciens, les embauches concernent de plus en plus des développeurs dans la R&D, et des commerciaux. Chaque année, le secteur manque de 6 000 à 7 000 emplois. Avis aux candidats : le machinisme agricole recrute.

Tracteur Massey Fergusson présenté au salon de l\'Agriculture à Paris, le 26 février 2017.
Tracteur Massey Fergusson présenté au salon de l'Agriculture à Paris, le 26 février 2017. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)