Le brief éco, France info

Le brief éco. La Poste va livrer des colis le dimanche

La Poste qui livre des colis le dimanche, c'est bientôt une réalité. Le groupe doit annoncer cette nouvelle offre commerciale le 14 septembre.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un camion de La Poste.
Un camion de La Poste. (MAXPPP)

La Poste doit annoncer le 14 septembre qu'elle pourra livrer prochainement des colis. Une révolution pour l’opérateur public. Une révolution de plus chez La Poste, serait-on tenté de dire. De premiers tests avaient été réalisés en décembre 2015 pour désengorger l’intense activité autour des fêtes de Noël, mais n’avaient pas été reconduits en 2016.

A l’époque, le système avait fonctionné grâce à des agents volontaires. Les syndicats, dont la CGT, avaient vivement protesté. Le débat autour de l’ouverture dominicale était à ses tout débuts. Cette fois, pour faire passer la pilule, La Poste devrait faire appel à des sous-traitants.

Service restreint

Ce système de livraison le dimanche ne concernera que le service Chronopost, filiale de La Poste, c’est-à-dire uniquement pour des achats réalisés auprès des commerçants ou des sites de commerce en ligne comme Amazon, CDiscount ou Fnac-Darty. La livraison du courrier traditionnel ne sera pas assurée ce jour de la semaine.

Le phénomène est incontournable. On achète à n’importe quelle heure du jour ou de la nuit depuis son écran d’ordinateur et on veut être livré le plus rapidement possible. Ces achats représentent en soi un véritable business pour les livreurs et La Poste ne peut pas rester à l’écart.

Près de 40 millions de Français achètent aujourd’hui sur internet. En 2016, le e-commerce dans l’hexagone a pesé 72 milliards d’euros d’achats (15% de plus qu’en 2015), et selon la Fevad (Fédération du e-commerce et de la vente à distance), la barre des 80 milliards d’euros de transactions sur le net devrait être franchie cette année en France.

Système déjà en vigueur ailleurs en Europe

Les pionniers sont les anglo-saxons. Au Royaume-Uni, la livraison dominicale est chose courante depuis trois ou quatre ans.

C’est une mutation supplémentaire pour La Poste qui a compris depuis longtemps la nécessité d’adapter ses métiers. Avec l'e-mail qui tue le courrier à petit feu et les facteurs qui évoluent vers de nouvelles taches, La Poste a l'obligation de se recentrer sur d’autres métiers complémentaires et surtout, se digitaliser, se numériser.

Il y a quelques années, l'opérateur a été l'un des rares groupes français à créer un poste de directeur en charge du numérique, présent au comité exécutif pour faire en sorte que chaque décision stratégique engageant l'avenir de la société soit prise à l'aune de l'évolution de l'économie numérique.

Tout cela avant d’autres évolutions. La Poste deviendra un jour, très probablement, un logisticien international. Le groupe a les réseaux et les métiers pour le faire.

Un camion de La Poste.
Un camion de La Poste. (MAXPPP)