Le brief éco, France info

Le brief éco. Brexit : la Bourse de Londres fait tout pour garder ses clients

La City, comme on l’appelle, envisage d’assouplir certaines de ses règles pour répondre à la concurrence européenne post-Brexit.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
L\'entrée de la Bourse à Londres (Grande-Bretagne).
L'entrée de la Bourse à Londres (Grande-Bretagne). (NICK ZONNA / IPA / MAXPPP)

Alléger les règles. C’est ce que préconise un rapport commandé par le gouvernement britannique. Ce document ne risque pas de terminer sur une étagère car la Bourse de Londres perd de sa superbe. Elle vient d’être délogée de la première place financière européenne au profit de la Bourse d’Amsterdam. La Bourse d’Amsterdam appartient à Euronext qui est aussi propriétaire de la Bourse de Paris. En janvier, la bourse française a ainsi vu ses transactions quotidiennes nettement augmenter, au point de se placer elle-même devant Francfort. Paris peut dire merci au Brexit.

Contrairement aux autres secteurs industriels du Royaume-Uni, les services financiers n’ont pas été pris en compte dans l’accord signé entre Londres et Bruxelles. De plus, il n’y a pas d’équivalence entre les règlementations britannique et européenne sur les services financiers. Donc les investisseurs, qui ne veulent pas payer les pots cassés du Brexit, rapatrient leur argent en lieu sûr : sur le continent.

Préconisations du rapport

Les auteurs du rapport diligenté par le gouvernement britannique recommande aux dirigeants de la Bourse de Londres d’assouplir les règles de cotation afin d’attirer facilement plus de jeunes entreprises technologiques, et permettre à leurs fondateurs de garder un contrôle plus étroit sur leurs sociétés. Une autre recommandation est de libéraliser les règles sur ce que l'on appelle les Spacs, des structures financières qui s’introduisent sur le marché dans le but d’acquérir des entreprises cotées. Comme l’Europe refuse d’accorder les certifications financières aux opérateurs britanniques, Londres est en train de créer un marché parallèle. Un nouveau modèle anglo-saxon dérégulé, encore plus libéral que libéral pour certains observateurs. Ce modèle qui échappe à toute régulation est dorénavant aux portes de l’Europe, avec tous les dangers que fait courir la finance folle et opaque.

L\'entrée de la Bourse à Londres (Grande-Bretagne).
L'entrée de la Bourse à Londres (Grande-Bretagne). (NICK ZONNA / IPA / MAXPPP)