Santé : comment expliquer que le nombre de cas de cancers a doublé depuis 1990 en France ?

Selon les chiffres publiés mardi 4 juillet par Santé Publique France, autour de 433 000 nouveaux cas de cancers sont désormais détectés en France chaque année, dont un peu plus de la moitié chez les hommes.
Article rédigé par Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Détection d'un cancer du poumon chez une patiente fumeuse. (JEAN FRANCOIS FREY / MAXPPP)

Deux fois plus de cas de cancers qu'il y a 33 ans en France. Entre 1990 et 2023, le nombre de cancers a doublé dans l'Hexagone, selon une étude de Santé publique France (SPF) publiée mardi 4 juillet. Cette hausse du nombre de cas de cancer s'explique en grande partie par l'augmentation de la population et par son vieillissement : on sait que même si les cancers peuvent apparaître à tout âge, ils sont beaucoup plus fréquents à partir de 60 ans en raison d'un cumul (dans le temps) des agressions subies par les cellules. Par ailleurs, les mécanismes de réparation de l'ADN fonctionnent un peu moins bien chez les personnes âgées.

>> Symptômes, vaccination, dépistage… Le Vrai du Faux Junior répond aux questions sur le papillomavirus

Les cancers les plus fréquents en France, aujourd'hui, sont les cancers de la prostate, du sein, du côlon-rectum et du poumon. Les progrès réalisés dans le dépistage font que la majorité d'entre eux peuvent être détectés de plus en plus tôt et faire l'objet de traitements donnant aux patients de meilleures chances d'en guérir, avec moins de séquelles.

Mais les chiffres montrent que des tendances d'évolution différentes chez les hommes et chez les femmes sont en lien avec les comportements : tabac, alcool, surpoids et la sédentarité sont en cause dans presque la moitié des cancers féminins, alors que cet impact est désormais moins marqué chez les hommes. Par exemple, alors que l'incidence du cancer du poumon diminue légèrement chez l'homme, elle augmente de 4% par an chez la femme, en raison du tabagisme féminin.

L'impact du mode de vie sur le déclenchement des cancers

Un cancer n'est jamais le résultat d'une cause unique. C'est un ensemble de facteurs qui interagissent entre eux. Mais au-delà du vieillissement et du terrain génétique, contre lesquels on ne peut pas grand-chose, les habitudes de vie pèsent quand même assez lourd.

Ainsi, 20% des cancers sont par exemple liés au tabac, 8% des cancers sont liés à l'alcool, 10% au surpoids ou à une alimentation déséquilibrée, 3% aux rayons du soleil, 4% à certaines infections comme par exemple les papillomavirus. On estime que le fait d'agir sur ces facteurs de risque, et de se faire vacciner contre les virus à risque, permettrait d'éviter au total 40% des cas de cancers en France. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.