Cet article date de plus d'un an.

Le billet vert. ZeroAvia, l’aviation du futur est là !

écouter (3min)

Tous les weekends pendant l’été, Gérard Feldzer et Bertrand Piccard nous livrent quelques-unes des 1 000 solutions économiquement viables et écologiquement responsables, labellisées par la fondation Solar Impulse. Aujourd’hui on parle aviation du futur, avec un système de propulsion électrique alimenté à l’hydrogène.    

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Bertrand Piccard et Gérard Feldzer sur l'hydrogène, une solution, entre autres pour l'aviation électrique (ZERO AVIA)

Après le succès du premier tour du monde en avion solaire, Bertrand Piccard a créé la fondation Solar Impulse, qui propose de sélectionner 1 000 solutions rentables pour la protection de l’environnement, un programme reconnu par l’ONU.  

Un secteur en crise  

Les transports sont responsables d’un quart des émissions de Co2 dans le monde, et l’aviation, qui traverse une crise économique sans précédent, oscille entre 3 et 8% des émissions de gaz à effet de serre. De nombreuses solutions sont actuellement développées pour remédier à la pollution générée par le secteur aéronautique. ZeroAvia est une entreprise qui se concentre sur l’utilisation de l’hydrogène.  

Une technologie presque prête 

Leur objectif est de fournir aux fabricants d’avions et aux exploitants, un moteur à pile à combustible pouvant alimenter des vols régionaux jusqu’à 800 km de rayon d’action, dans des avions de 10 à 20 places. La technologie développée par ZeroAvia réside dans le fait que leur système de propulsion à hydrogène est adaptable aux avions existants.

Ils proposent plusieurs technologies vertes pour créer une propulsion verte comme, par exemple, un moteur électrique alimenté par une pile à hydrogène.  

Le moteur électrique est beaucoup plus efficient qu’un moteur à combustion, autour de 30% de rendement, alors qu’avec un moteur électrique on peut maintenant arriver à 97% de rendement. 

Bertrand Piccard

à franceinfo

Et une solution optimiste  

Les points positifs sont nombreux, puisque l’avion électrique coûterait bien moins cher en utilisation et en maintenance. En outre, un moteur électrique est beaucoup plus facile à entretenir. Une pile à combustible c’est une technologie qui est maintenant connue. Ne reste plus qu’à avoir le courage de l’appliquer concrètement aux avions, et c’est bien ce que compte faire ZeroAvia.   

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le billet sciences

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.