Cet article date de plus de deux ans.

Le billet vert. Volcans : l'énergie en éruption

écouter (3min)

Des volcans qui se réveillent comme le volcan Taal aux Philippines ou l'énergie en éruption. La géothermie pourrait être une source d'énergie inépuisable.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un homme navigue sur un canoë, non loin du volcan Taal en éruption aux Philippines, le 13 janvier 2020. (TED ALJIBE / AFP)

Cette semaine le volcan philippin Taal est entré en éruption. Les conséquences sur l'environnement sont nombreuses avec d'abord des perturbations sur le trafic aérien, les cendres peuvent éteindre les réacteurs. Suivant les vents, les vols sur l’aéroport de Manille sont perturbés. Cela rappelle l’éruption du volcan islandais Eyjafjallajökull devenu célèbre en 2010 et qui avait bloqué tout le trafic aérien européen.

franceinfo : Peut-on prédire l’évolution de ce genre d’éruption ?

Gérard Feldzer : Oui, on a des modèles, et les séismes associés sont fréquents, pour les Philippines, ils n’ont fait pour l’instant que des dégâts matériels, mais au moins 20 000 personnes ont du être évacuées. Selon Patrick Allard, président de l’association internationale de volcanologie, on peut s’attendre au pire. Mais ces nuages de cendres, en dehors du fait qu’ils sont nocifs, constituent un écran aux rayons solaires, ralentissant ainsi le réchauffement climatique, c’est plutôt une bonne nouvelle.

On a constaté en effet un abaissement de température suite à de fortes éruptions, mais ce nuage de cendres réfléchit également les radiations émises par les activités humaines. Ce n’est pas sans conséquences sur l’agriculture notamment. D’ailleurs on attribue la disparition des dinosaures à un nuage provoqué par la collision d’un astéroïde sur la terre.

Des catastrophes naturelles liées au dérèglement climatique ?

D’après le vulcanologue Freysteinn Sigmundsson, e réchauffement climatique fait fondre la glace et donc influence les systèmes magmatiques", mais cela reste à prouver. Ce qui est sûr, en revanche, c’est que les perturbations météorologiques qui représentent 90% des catastrophes naturelles, elles, ont doublé en fréquence et en intensité depuis 15 ans.  

Peut-on chiffrer le coût écologique et humain de telles éruptions ? C’est très variable. Lorsque le volcan islandais s’est réveillé en 2010, on a estimé qu’il avait émis en moyenne 250 000 tonnes de CO2 par jour, soit l‘équivalent de quatre millions de kilomètres parcourus par une voiture thermique.

Compte tenu de ces énergies considérables, il est possible d’en récupérer une partie. Au Costa Rica, par exemple, dont l’énergie est 100% renouvelable, comprenant la géothermie, laquelle couvre en Islande les 2/3 de ses besoins énergétiques. Enfin, dans le monde, ce pourrait être une source d’énergie quasiment inépuisable. La Guadeloupe et La Réunion ont encore du potentiel exploitable, tout comme l’Hexagone où il a été décidé le développement de la filière. 

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.