Espérance de vie : les Français ont plus de chances de devenir centenaires que le reste des Européens

C'est une des conclusions de la dernière enquête de l'Insee sur les 100 ans et plus. Ils sont 30 000 dans notre pays. Un chiffre élevé par rapport à nos voisins, notamment grâce à notre alimentation.
Article rédigé par France Info, Anne Le Gall
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Des centenaires discutent avec une diététicienne dans un Ehpad de Mauriac (Cantal), en mars 2022. (THIERRY ZOCCOLAN / AFP)

Les chiffres et les courbes publiés par l'Insee mercredi 5 avril sont formels : le nombre de centenaires  a augmenté en moyenne de 8 % par an depuis les années 70. Notre pays en compte désormais 30 000 (soit 0,04 % de l'ensemble de la population), dont la moitié vivent encore à domicile ou chez un proche.

>>> Mortalité, naissances, population, mariages, titres de séjours… Six chiffres à retenir sur la situation démographique de la France

Les 100 ans et plus sont avant tout des femmes, à 86%. En termes de longévité, les diplômes ont un avantage car le fait d'avoir suivi des études supérieures double la probabilité de souffler ses 100 bougies. Qui dit études longues dit, en général, niveau de vie plus élevé, ce qui favorise l'accès aux soins. Par ailleurs, les personnes diplômées exercent moins souvent des métiers physiques ou pénibles.

Un climat tempéré et un bon régime alimentaire

Autre enseignement donné par l'Insee : la probabilité statistique de devenir centenaire est plus forte en France qu'ailleurs en Europe. Le classement nous place en tête, devant l' Espagne, l'Italie, la Suisse et le Portugal. La probabilité de devenir centenaire en France est même deux fois plus forte que celle d'avoir 100 ans en Suède, en Norvège, au Royaume-Uni ou aux Pays-Bas. Cela peut s'expliquer par le fait que la France se classe au dessus de la moyenne européenne pour l'espérance de vie, surtout des femmes, mais aussi des hommes. En moyenne, une Française peut espérer vivre 85 ans et un Français 79 ans.

Outre un système de santé qui permet une bonne prise en charge des maladies cardiovasculaires et des cancers, cette longévité française s'explique aussi par notre climat tempéré et nos habitudes alimentaires. En France, les menus sont plutôt variés et équilibrés. Au niveau mondial, les Japonais rivalisent avec nous pour le nombre de centenaires et l'explication est aussi à chercher du côté de leur mode de vie plutôt actif, à tout âge, et de leur alimentation.

Faut-il en conclure que la longévité humaine augmente ? Pas forcément. Car 90% des centenaires ont entre 100 et 103 ans. Les super centenaires, ceux qui dépassent les 105 ans, sont rares. Et les 122 ans atteints par la Française Jeanne Calment restent une exception au niveau mondial.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.