Enfin des couteaux en bois qui coupent !

écouter (3min)

Des scientifiques américains ont développé un bois super résistant. Beaucoup plus dur que le bois naturel. Il pourrait remplacer à l'avenir l’acier ou la céramique, pour fabriquer des objets courants.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un couteau en bois capable de couper de la viande. (CAPTURE D'ÉCRAN BO CHEN)

Le super-bois est 23 fois plus dur que le bois naturel. Il pourrait servir notamment à fabriquer des couverts de pique-nique écologiques et incassables. Ces chercheurs de l'université du Maryland aux États-Unis, (dont les travaux ont été repérés par nos confrères de Science et Avenir) ont même posté une vidéo qui montre que l’on peut facilement couper un steak, avec un couteau en super-bois, car sa lame est trois fois plus tranchante que celle d’un couteau en acier ou en céramique. Autre utilisation possible : la fabrication de clous en bois, des clous qui ne rouillent pas, expliquent ces chercheurs qui nous montrent au passage, la photo d’un clou (en bois donc) parfaitement planté dans trois planches superposées. Et l'on pourrait aussi imaginer, disent-ils, la fabrication d’un parquet, aussi dur que du carrelage, et qui ne se raye pas.

La clé pour fabriquer ce bois durci : c’est d’abord un bain chimique particulier suivi d’un processus intense de compression et de chauffage à 100°C. Après ces différentes opérations, la composition et les liaisons chimiques à l'intérieur du bois sont modifiées et il ne reste quasiement plus que la cellulose, le composant le plus résistant, d'où le changement de propriétés physiques.

Un bois qui pourrait aussi être utilisé en architecture

Cela fait deja plusieurs années que les scientifiques travaillent sur différents procédés pour renforcer le bois, et le rendre résistant au feu, et à l'eau. L’idée serait même d’en faire le concurrent de l’acier, dans la construction et dans l’industrie. Il y a trois ans, des chercheurs de cette même université du Maryland avaient d’ailleurs déjà mis au point un bois 12 fois plus dur que le bois naturel. Des équipes chinoises et européennes ont aussi travaillé sur du bois chauffé et durci par de la résine et des scientifiques Suédois ont même conçu du bois transparent pour remplacer les vitres, dans le futur. Honnêtement, pour l’instant ça ressemble plus à du papier calque épais et rigide qu'à une vitre, mais effectivement en 2016, ces chercheurs de l’Institut royal de Stockholm ont réussi à rendre une plaque de bois transparente à 85%. Ils ont en fait éliminé du bois la lignine – c’est le composé qui le rend  opaque – et ils ont ajouté à la place de la résine. Peut-être qu'à l'avenir, nos maisons seront équipées de baies vitrées, ou des panneaux solaires à base de bois et qui seront donc recyclables.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.