Le billet sciences, France info

Covid-19 : quelle part de vaccinés ont quand même succombé au virus ?

Une étude montre la faible part d’Américains vaccinés qui sont quand même morts du Covid. Une statistique inconnue en France, ce que regrettent les animateurs du site CovidTracker.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à l\'hôpital d\'Avignon (Vaucluse). Photo d\'illustration.
Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à l'hôpital d'Avignon (Vaucluse). Photo d'illustration. (MARIE-AUDREY LAVAUD / FRANCE-BLEU VAUCLUSE / RADIO FRANCE)

Plus de 160 millions d’Américains sont vaccinés aujourd’hui. Pourtant une toute petite part a quand même succombé au Covid-19. C’est le Centre de contrôle des maladies (CDC) qui a publié ces données. Sur 100 millions de personnes entièrement vaccinées avec deux doses de Pfizer-BioNTech ou Moderna ou une dose de Janssen entre janvier et fin avril, près de 10 000 ont quand même attrapé le virus. 700 environ ont dû être hospitalisées et 132 sont mortes des suites de la maladie. Près de 3 000 étaient asymptomatiques. Ce sont des femmes en majeure partie. L’âge médian de ces personnes vaccinées qui ont quand même eu le virus était de 58 ans.

Sur 100 millions de personnes vaccinées, on compte donc 0,01% de personnes touchées. Mais cela ne veut pas dire que les vaccins sont efficaces à 99,99%. Les épidémiologistes estiment qu’il y a beaucoup plus d’asymptomatiques que ne le montrent ces statistiques. Mais comme ces personnes n’ont eu aucun symptôme, elles ne sont pas allées se faire tester. On comprend pourquoi il y a une différence avec les pourcentages d’efficacité donnés par les laboratoires.

Mais depuis un mois le CDC a décidé de regarder uniquement le statut vaccinal des personnes hospitalisées ou décédées. On ne voit donc plus si quelqu’un de vacciné peut quand même être positif au Covid-19. Cela ne plait pas vraiment aux scientifiques qui suivent l’épidémie. Cette donnée leur permettrait de repérer des signaux inquiétants si le nombre de vaccinés testés positifs augmentait en quelques semaines.

Pas de données sur les vaccinés hospitalisés ou décédés en France

En France, ces données ne sont pas publiques. C’est ce que regrette beaucoup Elias Orphelin, qui anime avec Guillaume Rozier le site CovidTracker et qui aimerait bien connaître cette proportion. Pourtant, il suffit de relier la base de données du dépistage du Covid-19 (celle qui donne le nombre de cas, d’hospitalisés, de réanimations) et la base de données des personnes vaccinées de manière anonyme, sans dévoiler de secrets médicaux. Mais pour l’instant, côté ministère et administration, on évoque des freins techniques et juridiques.

Une absence de statistique publique préjudiciable alors qu’elle permettrait de donner un argument fiable et chiffré à ceux qui doutent encore de l’efficacité des vaccins.

Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à l\'hôpital d\'Avignon (Vaucluse). Photo d\'illustration.
Un patient atteint du Covid-19 en réanimation à l'hôpital d'Avignon (Vaucluse). Photo d'illustration. (MARIE-AUDREY LAVAUD / FRANCE-BLEU VAUCLUSE / RADIO FRANCE)