Covid-19 : des risques accrus pour la femme enceinte, pas pour le bébé

écouter (3min)

Près de 50 000 nouveaux cas confirmés de Covid-19 ont été enregistrés en 24 heures en France. Quel est l’impact du virus sur la santé des femmes enceintes, et celle de leur bébé ? Deux études récentes apportent des réponses à cette question.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Une femme enceinte se fait vacciner contre le Covid-19 à Bogota (Colombie). (RAUL ARBOLEDA / AFP)

Un Covid durant la grossesse, ne semble avoir aucun impact sur le cerveau de l’enfant à naître. C’est ce qu’indique la société nord-américaine de radiologie. En revanche une étude réalisée l’année dernière en France auprès de 245 000 femmes enceintes permet de chiffrer l’impact du Covid sur les complications médicales durant la grossesse. Là, les données sont moins rassurantes.

En cas de Covid-19 avec symptômes, le risque d’aller en réanimation est quasiment multiplié par 60, par rapport aux femmes enceintes n’ayant pas le Covid. Il y a également un risque plus élevé de mortalité. Même s’il reste faible, il passe à 0,2%, ce qui veut dire qu’en cas de Covid,  il est  multiplié par quatre. Les risques de naissance prématurée, d'hémorragie,ou d’hypertension chez la future mère sont aussi statistiquement plus élevés. 

En cas de grossesse ou de projet d’enfant, l'intérêt de la vaccination se confirme donc, d’autant plus que les femmes enceintes sont plus vulnérables face aux virus en général. Durant la grossesse, leur système immunitaire est en effet moins performant, et c’est normal, tout est conçu pour que l’organisme de la mère puisse accepter la présence du foetus qui n'a pas le même patrimoine génétique qu’elle. 

Pas d’effet indésirable de la vaccination sur le fœtus

On a maintenant du recul, et plusieurs études ont montré qu’il n’y a pas plus de complication, de prématurité ou de fausse couche chez les femmes vaccinées, par rapport aux non-vaccinées. Des placentas de femmes ayant reçu le vaccin, et celui d’autres femmes ne l’ayant pas reçu ont aussi été comparés : aucune différence n’a été constatée entre les deux catégories, a expliqué le professeur Olivier Picone, qui préside le groupe de recherche sur les infections pendant la grossesse. La vaccination est au contraire un avantage pour le futur bébé puisqu’il peut récupérer in utero une partie des anticorps produits par sa mère. 

Les futures mères peuvent être vaccinées à n'importe quel moment de la grossesse, y compris avec la dose de rappel. Les femmes enceintes sont reconnues comme groupe "à risque de forme grave" par la Haute autorité de santé. et le Haut conseil de la santé publique. La vaccination est recommandée à toutes les femmes enceintes, quel que que soit le stade de grossesse et cela vaut aussi pour la dose de rappel. Le collège des gynécologues et obstétriciens français l’ont confirmé recemment dans un communiqué.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.