Un morceau de la Lune nous suit sur notre orbite

écouter (3min)

Un petit morceau de la Lune flotte dans l'espace à côté de la Terre, à quelque 150 000 kilomètres de notre planète. Il se serait détaché de l'astre lunaire il y a longtemps. Il s'agit d'un petit astéroïde qui a été découvert en 2016. 

Article rédigé par
Mathilde Fontez - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Ciel étoilé au-dessus du Large Binocular Telescope (LBT) sur le Mont Graham en Arizona. Le LBT est composé de deux miroirs géants de 8,4m de diamètre. C'est là que les chercheurs américains ont étudié le petit astéroïde Kamo’oalewa, un quasi satellite de la Terre.  (B.A.TAFRESHI / NOVAPIX / LEEMAGE VIA AFP)

Comme chaque week-end, Mathilde Fontez, rédactrice en chef du magazine scientifique Epsiloon revient sur une actualité de la semaine. Aujourd’hui, nous parlons de la Lune. Ou plutôt d’un morceau de notre Lune qui se serait détaché il y a longtemps et qui serait en train de flotter dans l’espace à côté de la Terre…  

franceinfo : De quoi s'agit-il ? Pourquoi ce petit bout de Lune est-il en orbite aujourd’hui, juste derrière la Terre autour du Soleil ? 

Mathilde Fontez : Il s’agit d’un petit astéroïde. Il s’appelle Kamoʻoalewa. Il mesure entre 46 et 58 mètres. Il a été découvert en 2016. Mais jusque-là, il était noyé dans la masse des nombreux astéroïdes qui gravitent autour du Soleil près de nous, les astéroïdes géocroiseurs. Kamo’oalewa n’avait rien de spécial, si ce n’est qu’il s’agit d’un quasi satellite de la Terre : il suit notre planète sur son orbite, tout près, à seulement 150 000 kilomètres de la Terre.

Puis une équipe d’astronomes américains a commencé à s’y intéresser parce qu’il avait une trajectoire étrange. Il ne semblait pas pouvoir venir de la ceinture d’astéroïde, ce gros nuage d’astéroïdes qui gravite entre Mars et Jupiter. Ça paraissait anormal. Une équipe d’astronomes américains a donc décidé de l’étudier avec le Large binocular Telescope, du Mont Graham, dans le sud de l’Arizona.  

Et ils ont trouvé d’autres particularités à cet astéroïde ?

Les chercheurs ont pu étudier sa composition, et ils ont carrément trouvé qu’il ne ressemble à aucun astéroïde connu. La manière dont il reflète la lumière, son spectre, indique qu’il est par exemple très riche en silicium, ce qui ne colle pas avec les astéroïdes classiques. Par contre, ça colle parfaitement avec les échantillons de roches ramenées par les missions Apollo, les échantillons de roches de la Lune !

C’est donc un morceau de la Lune !

C’est la conclusion des chercheurs oui. Même s’ils ne sont pas totalement sûrs. Ce serait le premier astéroïde lunaire à être découvert ! Reste à savoir comment il a pu se détacher de la Lune. Pour les chercheurs, le plus probable, c’est qu’il se soit détaché de sa surface lors d’un gros impact d’astéroïde par le passé : un astéroïde qui a percuté la Lune, lui en a arraché un morceau, qui s’est retrouvé dans l’espace, et qui orbite aujourd’hui juste derrière la Terre autour du Soleil. Une drôle d’histoire cosmique de jeu de quilles, qui montre à quel point dans l’espace, les astres sont chahutés.  

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.