Sécurité routière : et si les messages chocs des panneaux de prévention étaient contre-productifs ?

écouter (3min)

Une étude réalisée au Texas montre que la multiplication des panneaux sur les autoroutes avec des messages chocs, par exemple, aurait plutôt tendance à augmenter les accidents.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Un panneau de sécurité routière, sur une route française (illustration). (DANIEL JANIN / AFP)

Et si les panneaux de sécurité routière étaient contre-productifs ? Une étude américaine a travaillé sur certains panneaux de signalisation, comme les panneaux lumineux installées sur les autoroutes et elle conclut que certains pourraient être contreproductifs.

4,3 % d'accidents supplémentaires

Menée au Texas, l'Etat américain qui compte chaque année le plus de morts sur les routes, l'étude établit que certains messages peuvent augmenter le nombre d'accidents au lieu de les limiter. Les chercheurs ont ainsi relevé une augmentation de 4,3 % des accidents dans les dix kilomètres qui suivent l'affichage de ces messages lumineux sur l'autoroute. En l'espèce, il s'agissait des messages de sécurité routière qui affichent le nombre de morts sur la route dans l'année. Afficher cette valeur un peu choc sur des panneaux d'autoroute est un dispositif qui s'est beaucoup développé aux Etats-Unis : ils sont diffusés dans 28 Etats. Cependant, les chercheurs généralisent leurs conclusions et soupçonnent que cette observation pourrait être valable pour d'autres types de messages, même moins agressifs que le nombre de morts.

Ces messages surchargent nos cerveaux

L'hypothèse est que ces messages sont faits pour attirer notre attention, mais ils surchargent nos cerveaux : cette charge cognitive supplémentaire peut suffire à pousser certains conducteurs au-delà de leurs capacités d'attention et leur faire faire des erreurs de conduite. Les chercheurs pointent en particulier les messages qui manque de clarté, qui sont difficiles à transformer en actions, comme le nombre de morts. Le cerveau ne sait pas vraiment comment traiter cette information et nous sommes distraits de la conduite. Les chercheurs notent l'absence d'évaluations précises de l'efficacité de ces dispositifs et appellent à d'autres études.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.