Le billet sciences du weekend. Espace : L’ISS se fissure

écouter (3min)

Quelques petites fissures ont été repérées sur l’un des modules de la station spatiale internationale…

Article rédigé par
Mathilde Fontez - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Cette photo envoyée par la Nasa le 31 août 2021 et prise depuis l'ISS le 29 août, montre l'ouragan Ida de catégorie 4 aux abords de la côte de la Louisiane. (Illustration) (HANDOUT / NASA / AFP)

Elles ont été repérées le 30 août, par des cosmonautes russes : quelques petites fissures, sur Zarya, l’un des modules de la Station spatiale internationale (ISS)… Pas de panique.

La station n’est pas en danger

Aucune fuite d’air, ni risque de dépressurisation n’a été signalé. Mais ces fissures sont prises très au sérieux par les spécialistes. Elles pourraient se propager avec le temps. Et surtout, elles traduisent un vieillissement global de la station, en particulier sa section russe. Le module Zarya, en effet, est une antiquité : c’est le premier à avoir été mis en service, en 1998, tout au début de la construction de l’ISS. Ses composants sont exposés aux rigueurs de l’espace depuis 23 ans. Ils arrivent à leur limite d’âge.

Et ces fissures découvertes aujourd’hui ne sont pas les premières. En mars dernier, des cosmonautes russes en avaient déjà scellé deux – à peu près aussi larges que des cheveux humains – dans un autre module. Et le phénomène pourrait se multiplier. Vladimir Soloviev, l’un des responsables de la maintenance de la partie russe de la station, s’inquiétait ainsi publiquement en avril dernier d’une avalanche de défaillances après 2025.

Ces fissures s’imposent comme une alerte

Une alerte réelle, alors que deux des grands pays contributeurs à ce grand équipement international, les États-Unis et la Russie, annoncent qu’ils voudraient se désengager. L’Agence spatiale russe a annoncé en avril dernier qu’elle quittera le projet en 2025, pour lancer sa propre station.

Quant l’Agence spatiale américaine, elle tourne désormais ses yeux bien plus loin dans l’espace, vers la Lune, où elle projette de mettre une station en orbite. L’ISS est à la croisée des chemins.  

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Le billet sciences week-end

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.