Le billet sciences du week-end, France info

Le billet sciences du week-end. Nos amies les abeilles

Les abeilles ont désormais leur Journée mondiale le 20 mai de chaque année, décrétée par l'ONU, car nous dépendons tous de leur survie. 

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Dans le monde, trois cultures sur quatre qui produisent des fruits ou des semences destinés à l\'alimentation humaine dépendent en partie des abeilles et d\'autres pollinisateurs.
Dans le monde, trois cultures sur quatre qui produisent des fruits ou des semences destinés à l'alimentation humaine dépendent en partie des abeilles et d'autres pollinisateurs. (FAO / GREG BEALS)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Les abeilles ont été à l’honneur cette semaine avec leur Journée mondiale des abeilles du 20 mai, et elles sont un des éléments de la diversité biologique, qui est célébrée sur toute la planète aujourd’hui, samedi 22 mai. Une occasion de nous faire découvrir leurs secrets.  

Cet animal est vieux de 100 millions d’années, avec 20.000 espèces sur la planète. Depuis 9 000 ans, il séduit l’homme, qui a vite compris l’intérêt de les élever, pour exploiter leur miel. L’abeille n’est pas le seul insecte pollinisateur, mais il est le mieux équipé pour transporter le pollen. Serge Gadoum, chargé de projet pollinisateurs sauvages à l’Office pour les insectes et leur environnement, explique que les abeilles possèdent des brosses à pollen, ce qui multiplie leur efficacité dans la pollinisation.   

Abeille posée sur une ruche dans la garrigue, dans une ferme en biodynamie, sans pesticides ni néonicotinoides. Cournonterral, dans l\'Hérault le 28 novembre 2020.
Abeille posée sur une ruche dans la garrigue, dans une ferme en biodynamie, sans pesticides ni néonicotinoides. Cournonterral, dans l'Hérault le 28 novembre 2020. (TIZIANA ANNESI / HANS LUCAS)

Du cacao au café, en passant par les fruits et légumes, selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture, au moins un tiers des récoltes mondiales dépend de ces travailleuses non rémunérées, soit environ 200 milliards de dollars.  

Des qualités de vol et d’organisation exceptionnelles   

S’il existait un miracle du vol, l’abeille pourrait l’incarner. Comment cet animal de 80 milligrammes, soit 5 grains de riz, est-il capable de transporter presque son poids en pollen et en nectar ? Comment fait l’abeille pour voler en stationnaire, avec 200 battements d’ailes par seconde ? Sans oublier la structure de son habitat, dite “en nid d’abeille”, dont on s’inspire, notamment pour la construction des avions !  

Le vol des abeilles : elles utilisent trois danses différentes pour butiner...
Le vol des abeilles : elles utilisent trois danses différentes pour butiner... (ULLSTEIN BILD / ULLSTEIN BILD)


Une vie sociale et une communication exemplaires 
  

Pour indiquer à leurs congénères les meilleurs spots pour butiner, elles utilisent trois danses différentes. Quand elles sont pressées, une danse dite “en rond”,  juste pour indiquer un filon à proximité, une danse dite “en faucille”, dont l’axe avec le soleil donne la direction de ce filon, et la danse "frétillante" qui donne la distance précise. Enfin, la richesse de la source est notée, en qualité, par la durée de la danse et la vigueur du frétillement. Et l’odeur des fleurs visitées, qu’elles transportent sur leur corps complète le tableau, explique Gilles Bœuf, président du Centre européen du biomimétisme et de la bio inspiration (CEEBIOS).  

On dit que si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l\'être humain n\'aurait plus que quatre années à vivre...
On dit que si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l'être humain n'aurait plus que quatre années à vivre... (DPA / PICTURE ALLIANCE VIA GETTY)

Une phrase célèbre dit que : "Si les abeilles disparaissaient de la surface du globe, l'être humain n'aurait plus que 4 années à vivre”. Cette phrase, faussement attribuée à Einstein, montre au moins que leur disparition, notamment du fait des pesticides, pourrait nous coûter cher.

Également menacées par les frelons asiatiques, qui résistent moins bien à la chaleur que les abeilles, on a découvert qu’elles l’ont bien compris : en s'agglutinant autour des intrus, elles provoquent leur mort par hyperthermie. 

Gros plan sur les abeilles et la reine et la cire sur un cadre d\'une ruche à Toulouse, le 17 mai 2021.
Gros plan sur les abeilles et la reine et la cire sur un cadre d'une ruche à Toulouse, le 17 mai 2021. (ARNAUD CHOCHON / HANS LUCAS)

En attendant, lorsque vous dégustez une cuillerée de miel, pensez que cela aura nécessité la visite de 120 000 fleurs, soit toute une vie de labeur pour trois butineuses. Respect, non ? 

Dans le monde, trois cultures sur quatre qui produisent des fruits ou des semences destinés à l\'alimentation humaine dépendent en partie des abeilles et d\'autres pollinisateurs.
Dans le monde, trois cultures sur quatre qui produisent des fruits ou des semences destinés à l'alimentation humaine dépendent en partie des abeilles et d'autres pollinisateurs. (FAO / GREG BEALS)