Imiter les termites pour rafraîchir nos logements

écouter (3min)

Tous les week-ends de l’été, nous partons à la découverte des solutions apportées par le vivant pour nous aider à résoudre nos problèmes, c'est ce que l'on appelle le biomimetisme. Voici comment l’observation des termites peut nous aider à rafraîchir nos habitations.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une termitière au Sénégal. (HOUET  MICHEL / MAXPPP)

Quand le soleil tape fort dehors et qu'il fait 50°C à l'extérieur, il fait entre 25°C et 30°C  dans les termitières, ces constructions en terre qui peuvent atteindre huit mètres de haut. Les termites, ces insectes qui ressemblent à des fourmis blanches, exploitent le principe de la ventilation naturelle. Ils créent sans arrêt des courants d’air, en ouvrant et en bouchant des trous d’aération tout au long de la journée, et instaurant ainsi un système de rafraîchissement efficace, mais sans aucune dépense d'énergie.
 
 
On peut transposer cette ventilation "façon termites" dans nos constructions. Cela s’est déjà fait dans une église au Sénégal par exemple, et des architectes ont aussi construit au Zimbwawe un immeuble inspiré des termitières qui s'auto-ventile en permanence. Il ne possède donc par de climatisation, mais à l'intérieur la température ne dépasse jamais 27°C. Cette ventilation façon termites n'est néanmoins pas transposable à tous les bâtiments, parce que cela suppose de laisser l’air circuler de façon naturelle, en permanence, avec des ouvertures sur l'exterieur. Or le code de la construction impose que l’on installe des ventilations mécaniques, des VMC.

Les fleurs aussi nous inspirent

Un autre procédé inspiré de la nature est aussi utilisé en architecture : c’est celui des fleurs qui s’ouvrent et se ferment selon la lumière. Chez les plantes, on appelle ce mouvement la nyctinastie. Aujourd'hui, certains bâtiments sont conçus avec des enveloppes mobiles, des lames souples qui ont un comportement de dilatation différent selon la température, et qui se déforment pour protéger les murs des bâtiments de la chaleur. Cette technologie peut permettre de réduire la température de 2°C à 3°C sans aucune dépense d'énergie.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.