Cet article date de plus de huit ans.

Malaisie : des buffles ou la prison pour les nudistes accusés d'avoir "provoqué" un tremblement de terre

Une semaine avant le sinistre, 10 touristes se seraient dénudés et photographiés au sommet du mont Kinabalu. 4 d'entre eux sont accusés d'outrage à la pudeur.
Article rédigé par Jean Zeid
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
  (©)

Le tremblement de terre a fait tout de même 18 morts et pour les Anciens, il serait à imputer à une dizaine de touristes qui auraient provoqué le courroux des esprits en bafouant les coutumes locales. Le mont Kinabalu est la plus haute montagne du pays, et elle est considérée comme un site sacré : Bornéo serait l'endroit où résident les esprits après que les gens meurent.

Selon ces mêmes Anciens, le séisme récent qui a ébranlé l'île de Bornéo aurait été provoqué par les selfies de ces dix touristes posant nus. Des naturistes qui ont suscité la colère jusqu'au sommet de l'État. 4 d'entre eux sont accusés d'outrage à la pudeur. 2 frères Canadiens de 22 ans et 23 ans, un Néerlandais et une Britannique. Tous les quatre ont confirmé au commissaire de police avoir réalisé des selfies nus sur le mont Kinabalu. Le code pénal prévoit jusqu'à trois mois de prison, une amende, ou les deux. Un chef tribal à même demandé une amende de 10 buffles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.