Le 17 / 20 numérique, France info

L'avènement des robots pourrait remplacer jusqu'à la moitié des emplois

Si l'intelligence artificielle pourrait être la prochaine grande révolution industrielle, elle pourrait également accroître les inégalités sociales dans les 20 prochaines années.

(©)

A l'origine de cette prévision funeste, on trouve un rapport de 300 pages révélé en exclusivité par le quotidien anglais The Guardian, une étude réalisée par les analystes de la banque d'investissement Bank of America et qui repose sur les dernières recherches sur l'impact de ce qu'ils considèrent comme une quatrième révolution industrielle : après la vapeur, la production de masse et de l'électronique, voilà donc le temps des robots et des intelligences artificielles. Un changement de paradigme qui va, selon eux, bouleverser "la façon dont nous vivons et travaillons."

Des robots et des intelligences artificielles qui vont investir tous les secteurs de l'industrie et faire partie intégrante de notre quotidien. Pour les analystes, cette révolution pourrait laisser jusqu'à 35%" des travailleurs sur le carreau au Royaume-Uni et 47% aux États-Unis dans les 20 prochaines années selon une étude de l'Université d'Oxford citée par le rapport. Et ces pertes d'emplois seraient concentrées sur les bas revenus.

A l'inverse, ces nouvelles technologies pourraient améliorer la productivité de 30% dans certains secteurs. Et les industriels pourraient économiser jusqu'à 90% des coûts salariaux par le remplacement de travailleurs par des robots. Un rapport qui souligne enfin la poussée dans la société de questions éthiques et sociales majeures concernant aussi bien l'utilisation de drones militaires que les robots à usage sexuel.

(©)